Tuesday, March 29, 2011

La Lune a rendez-vous avec Saturne...




Dimanche 20 mars vers 19h30 GMT, la Lune rejoindra Saturne en Balance.

Si l’on accorde à notre satellite naturel un rôle de « détonateur » dû à la rapidité de ses déplacements comparés à ceux de Saturne (le temps de révolution de la Lune est environ 365 fois plus rapide que celui de Saturne) la conjonction devrait produire quelques réactions sur Terre.

En effet, en ce moment, Saturne est opposé à Jupiter et au carré de Pluton, sans oublier l’opposition de Mercure et le trigone de Vénus.

L’opposition Jupiter/Saturne est un aspect puissant qui met en conflit deux astres majeurs. Symboliquement, Jupiter pousse vers le haut, pendant que Saturne tire vers le bas. Le rayonnement jovien étant ce qu’il est (incommensurable), son action en Bélier est productrice de tiraillements d’une rare intensité, dont les répercussions destructrices sont signalées par le carré de Pluton. L’opposition de Saturne constitue un blocage de très haut niveau qui empêche Jupiter et Pluton d’agir et déclenche un phénomène d’oscillation tel qu’il déstabilise autant les esprits que l’organisation cellulaire de tout ce qui constitue la « matière terrestre ».

Le passage de la Lune devant Saturne (devant parce que la Lune est plus proche de la terre que Saturne) occulte provisoirement son énergie active, tout comme le ferait une éclipse sur le rayonnement solaire. Pendant ce temps (environ une heure) le rayonnement jovien peut « s’en donner à cœur joie » si je puis dire.

La rapidité de la Lune comparée à celle de ces deux astres pourrait ainsi déclencher une réaction intense, soudaine et remarquable au niveau terrestre. La situation étant ce qu’elle est, il semble bien que nous entrions dans une phase critique de l’évolution de la vie sur notre planète. Ce processus semble cependant vouloir passer par une phase de destruction.

Nous ne pouvons ignorer ce qui vient d’être déclenché en Libye, ni ce qui est arrivé au Japon. Si les catastrophes naturelles s’associent à la folie des hommes, on peut s’attendre au pire. Notons que la France est un pays Balance et le Japon un pays Bélier… Ces deux signes sont directement concernés par les événements récents que les médias ne cessent de commenter, d’analyser et de pronostiquer. Je pense que la conjonction Lune//Saturne du 20 mars au soir, aura des conséquences directes sur le conflit armée (Jupiter en Bélier = la guerre) qui risque de s’aggraver considérablement lorsque Mars passera dans ce signe début avril. Par ailleurs, si la grosse secousse attendue par les japonais ne survient pas lors de la pleine Lune du 19 mars, il se pourrait bien qu’elle survienne le 20, ou plutôt le 21 au matin, heure locale.

Espérons que le trigone de Vénus empêche le pire. L’astre d’amour sauvera-t-il le monde d’un cataclysme ? Je le souhaite vraiment…

Tuesday, March 15, 2011

LA PLEINE LUNE DU 19 MARS 2011 à 18h11 GMT



Positionnée sur l’axe Vierge/Poissons, cette opposition Soleil/Lune se produira la veille de l’entrée du Soleil en Bélier, qui aura lieu le 20 mars à 23h22 GMT cette année, soit le 21/03 à 0h22, heure française.

Le passage du Soleil sur Uranus est important, car il pourrait être déclencheur de nouvelles perturbations, telles que nous venons d’en connaître au Japon. Ce pays est d’ailleurs placé sous le signe du Bélier… La pleine Lune pourrait avoir un effet majeur dans la mesure où l’astre s’apprêtera à changer de signe pour passer en Balance, en opposition exacte avec Uranus. La Lune changera de signe à 20h04 GMT le 20 mars. Il est donc probable que ces deux jours (19 et 20 mars) soient marqués par des modifications soudaines de la structure terrestre, tiraillée par l’alignement planétaire qui réunit huit astres sur un peu plus de 60° d’arc des 360° qui forment le cercle zodiacal. S’agirait-il de la grosse secousse sismique que les habitants de Tokyo attendent depuis celle du 11 mars ?

La Pleine Lune est toujours un moment d’exaltation des tendances profondes de la nature humaine. Elle est entre autre à l’origine des forts coefficients de marée. On se souvient de la catastrophe du 28 février 2010 et de la tempête Xintia qui fit tant de ravages en France sur la côte atlantique. Ce jour là, le Soleil passait à la conjonction de Jupiter, en opposition directe à la Lune.

Tous les manuels d’astrologie dignes de ce nom expliquent l’importance des passages du Soleil sur les positions des astres autour du zodiaque. Quand ce phénomène se produit au moment d’une pleine Lune (opposition Soleil/Lune) ou d’une nouvelle lune (conjonction Soleil/Lune) son incidence sur l’activité terrestre est nettement amplifiée. D’autant plus si d’autres astres produisent des configurations plus complexes, dont le cumul énergétique devient particulièrement fort. Ce qui s’est produit au Japon ou sur la côte atlantique, ainsi que le tsunami en Indonésie le 26/12/2004 (au moment de la pleine Lune) et d’autres catastrophes naturelles, est facilement associable à l’effet des mouvements planétaires qui affectent continuellement l’équilibre instable du système solaire.

La présence de la Lune Noire n’est pas anodine non plus. La Lune Noire est un point d’énergie produit par la combinaison de l’attraction solaire et lunaire par rapport à la Terre. Bien qu’il n’y ait rien de physique à cet endroit, la force invisible qui s’y trouve est bien réelle. On pourrait l’associer à une sorte d’aspiration ou d’aimantation puissante qui tire sur la croûte terrestre et déstabilise l’organisation « cellulaire » de notre planète. Les plaques tectoniques sont soumises à toutes ces forces, augmentées je suppose par la vitesse de rotation de la Terre sur son axe. Le système solaire est comparable à une gigantesque toupie sur laquelle de plus petites toupies tournent aussi à des distances variables de son centre. Cette énergie incommensurable permet à la Terre de « tourner rond » mais, de temps à autre, des incidents de parcours se produisent. C’est un peu comme ce qui arrive dans les embouteillages des grandes villes, la tension monte et un rien peut déclencher une bagarre entre les chauffeurs excédés par leur situation. ..

Alors que Neptune s’apprête pour son grand retour dans son signe (Poissons) la Terre tente de résister à l’attraction de la Lune, mais Uranus rend l’atmosphère très électrique et instable, réduisant considérablement le pouvoir des bonnes configurations, trop peu nombreuses pour peser dans la balance et rétablir l’équilibre…. Neptune, le gaz, le vent… Les émanations radioactives en provenance des réacteurs malmenés depuis le tsunami pourraient alors être poussées vers d’autres pays, comme la Corée ou la Chine, les plus proches voisins du Japon. Une perspective peu réjouissante, c’est le moins qu’on puisse dire... Alors, espérons qu’il n’en sera rien !

Monday, March 14, 2011

Neptune au clair de la Lune



La nouvelle Lune aura lieu le 3 avril à 14h33 GMT. 23 heures plus tard, Neptune entrera en Poissons. Le dieu de la mer sera de retour « à la maison » après une absence de 164 ans…

Notons également sur la carte du ciel ci-contre, la conjonction Mars/Uranus en Bélier, sachant que Mars rentrera chez lui aussi, dans ce signe guerrier, le 2 avril.

La nouvelle Lune se produira à 13° Bélier, à la conjonction de Jupiter (à 2° près seulement !)

Jupiter a un effet de loupe sur tout ce qu’il touche. Son magnétisme est tel qu’au cours des missions Voyager lancées pas la NASA dans les années 70, tous les instruments de bord du vaisseau furent mis hors service. Il fut ensuite calculé que le rayonnement jovien, à plus de 150 millions de kilomètres de la planète, était des milliers de fois supérieur à ce qui serait fatal pour l’homme. Quand on sait que la Terre orbite à environ 150 millions de kilomètres du Soleil, on prend conscience de la puissance de Jupiter, autour de qui, toute autre considération mise à part, la Terre ne pourrait héberger la vie telle que nous la connaissons ici bas… En astrologie, le Soleil est le « donneur de vie » et Jupiter est source de croissance à partir de cette étincelle primordiale.

Notez sur cette carte du ciel, l’opposition de Saturne, car elle est quasi exacte, à quelques minutes d’arc près. Saturne est le fauteur de trouble. Son action restrictive bloque l’énergie des astres en dissonance avec lui. L’opposition est créatrice de tiraillements majeurs qui se répercutent sur le comportement de la croûte terrestre, comme on a pu le constater avec horreur récemment. La nouvelle Lune aura tendance à accentuer l’effet de blocage de Saturne. La pression emmagasinée sera libérée dès que la nouvelle lune sera terminée, et probablement dès l’entrée de Neptune en Poissons, le lendemain.




En fait, je pense que la position de Neptune, « sur le pas de sa porte » au dernier degré du Verseau, sera, comme Uranus, à l’origine de réaction colossale sur Terre. Il est probable que des phénomènes cataclysmiques se produisent également sur Jupiter, sur Mars, sur Uranus ou sur Mercure, avec des répercussions sur l’ensemble du système solaire.

Le retour de Neptune dans son élément (la mer) par son entrée dans le signe des Poissons, produira d’autres réactions extrêmes dans les prochaines semaines. Sachant que la pleine lune du 19 mars (opposition Soleil/Lune) se produira au dernier degré des Poissons et que le Soleil sera alors à quelques heures de la conjonction exacte d’Uranus au premier degré du Bélier, toutes sortes de perturbations météorologiques et de réactions humaines sont prévisibles.

N’oublions pas le carré Uranus/Pluton qui a commencé le 12 mars, lorsqu’Uranus a changé de signe. Uranus = uranium, Pluton = plutonium, deux éléments clés entrant dans la composition du nucléaire. Neptune représente entre autre, les gaz dans l’atmosphère, les vents ou tempêtes et tout ce qu’elles sont susceptibles de transporter. Faut-il donc en déduire que les fuites radioactives au Japon feront le tour de la planète, transportées par les vents absolument incontrôlables qui pourraient se déchaîner dans les prochains jours ? Ce genre de perspective/pronostic peut faire peur effectivement. Sans trop vouloir faire de catastrophisme, je crois quand même que les semaines à venir, et surtout d’ici à la fin du transit de Mars en Bélier, le 12 mai (déclencheur des hostilités) seront loin d’être de tout repos. Alors, c’est peut-être bien ce que je pensais il y a quelques mois en regardant le thème de cette année en vue de l’analyser pour les internautes sur Youtube ; la fin du monde n’est peut-être pas pour 2012 comme on l’a proclamé ! Les habitants de la région de Sandai vivent une véritable fin du monde qui les a frappés en quelques minutes au cours desquelles tout a basculé, tout a été détruit.

Saturday, March 12, 2011

11 mars 2011, séismes et tsunami au Japon



L’entrée d’Uranus en Bélier a fait parler d’elle !

Sur la carte ci-dessus, notez deux événements simultanés : l’entrée d’Uranus en Bélier (en fait cet astre était exactement sur la tangente Poissons/Bélier) et l’entrée de la Lune en Gémeaux, au carré de Neptune et de Chiron.

Encore une fois, la Lune servit de détonateur à un événement « mis en attente » par le ou les transit/s d’astres beaucoup plus lents. Dans un précédent article j’écrivais : « L’entrée d’Uranus en Bélier coïncidera avec l’augmentation des troubles météorologiques et autres séismes, tempêtes, etc.)

Les changements de signes des astres lents sont très souvent à l’origine de réactions fortes sur notre planète. L’entrée de Neptune en Poissons, début avril, aura très probablement un effet remarquable. Neptune, le dieu de la mer et des océans, rentre « chez lui » après un périple de plus de 160 ans autour du zodiaque. Ce phénomène cosmique ne passera pas inaperçu…

Pourtant personne, dans les sphères scientifiques officielles, ne fera le lien, comme personne ne l’a fait pour le tremblement de Terre au Japon, en Haïti, en Nouvelle Zélande, au Chili ou ailleurs. Les scientifiques s’acharnent à comprendre les phénomènes terrestres à partir de la Terre alors qu’ils viennent la plupart du temps du ciel. L’organisation des astres autour du système solaire est la condition sine-qanun pour que la vie se développe et prospère sur Terre. Les forces qui régissent les mouvements des planètes sont issues de l’attraction solaire et des énergies propres de chacun des astres en rotation autour de notre étoile. Si l’équilibre des forces est remis en cause, les répercussions sont immédiates, tant sur Terre que sur les autres planètes.

Traditionnellement, le Japon est représenté par le Bélier. Jupiter transite ce signe depuis le 22 janvier. Le 11 mars, Mercure venait d’y entrer et Uranus y pointait également son nez. Mais ce n’est pas terminé ! En avril, Mars, le Soleil, la Lune et Vénus seront de la partie ! Cet amas planétaire, également connu sous le nom « d’alignement », tire sur la masse énergétique du système solaire et entraîne un déséquilibre des forces qui se concentrent dans un secteur plutôt que de se répartir harmonieusement autour du Soleil. C’est un peu comme si vous réunissiez la 7 des dix radiateurs d’une maison dans une même pièce et le long du même mur de cette pièce. La chaleur accumulée deviendrait rapidement une source de risque d’incendie énorme, qui finirait par enflammer toute la maison. Un incendie de ce genre est souvent produit par un appel d’air soudain. L’ouverture d’une porte ou d’une fenêtre peut suffire. Par analogie, un alignement planétaire produira une réaction soudaine lors de l’entrée d’un astre rapide dans un signe. La Lune étant toute proche de la Terre, ses déplacements rapides d’un signe à l’autre ressemblent à ces ouvertures de portes ou de fenêtres, et des changements du statu énergétique de l’environnement proche…


Les moments de pleine Lune ou de nouvelle Lune sont également des déclencheurs d’événements terrestres soudains et parfois dévastateurs, comme on le voit sur la carte du ciel ci-dessus dressée pour le moment du tremblement de terre à Kobe (Japon) en 1995. L’entrée de Pluton en Sagittaire, au carré de Mars, qui venait d’entrer en Vierge, opposé à Saturne en Poissons eut de très graves répercussions sur les mouvements des plaques tectoniques sous marines. Ce jour là, le Soleil passait à la conjonction exacte d’Uranus et la pleine Lune n’était plus qu’à quelques heures…


Quant au tremblement de terre de Kanto, toujours au Japon, en 1923, il semble que l’entrée de Mars en Vierge, au carré exact de l’Ascendant du jour, fut le phénomène déclencheur d’une énergie mise en attente par l’opposition Soleil/Uranus et le carré Saturne/Pluton. La Lune, passant à l’opposé de Jupiter et au carré de Neptune. Dans ce thème, nous voyons encore à quel point l’influence d’Uranus fut prédominante. En effet, l’opposition au Soleil indique que la Terre était exactement entre les deux, comme c’est le cas lors d’une pleine Lune, quand les phénomènes de marée (entre autre) sont particulièrement accentués.

Ah, si l’on pouvait réunir les scientifiques et les astrologues ! Je suis sûr qu’on ferait de grandes choses ensemble. Seulement voilà ; cloisonnés dans leurs domaines, étriqués par des principes et conventions, comment pourront-ils un jour reconnaître la véracité de l’astrologie dès lors qu’ils la décrédibilisent parce qu’ils ne comprennent pas le zodiaque ? Dans dix mille ans peut-être… D'ici là, bien des surprises les attendent, alors que les astrologues continueront de tirer des sonnettes d’alarme sans être entendus.

Je reviendrai prochainement sur les perturbations et autres réactions terrestres prévisibles au mois d’avril.

Friday, March 4, 2011

L'entrée d'Uranus en Bélier



L’entrée d’Uranus en Bélier se produira le 12 mars 2011 à 0h53 GMT, tout près de la Lune Noire, Mercure et Jupiter.

Un carré de Pluton signale un fort potentiel de remise en question, des réformes majeures et des problèmes de communication graves. La justice (Jupiter) les outils de communication (Mercure) l’informatique, l’électronique et l’aéronautique (Uranus) seront sous pression. Des incidents, des erreurs de jugement, des accidents, des soulèvements (encore !) et toutes sortes de réactions terrestres (météo, séismes, tempêtes) sont hélas prévisibles.

Quand on sait qu’Uranus = uranium et que Pluton = plutonium ; sachant que ces deux éléments entrent dans la composition des armes atomiques, on est en droit de se poser des questions. Certains leaders sont peut-être prêts à tout s’ils sont exposés au pire. Imaginons que Kadhafi soit acculé à démissionner de son trône de dictateur, en écoutant ses propos quelque peu surréalistes face aux révoltes des libyens, on pourrait craindre une réaction extrême pour « se venger » avant de quitter à la fois son pays et peut-être même sa vie sur Terre… Ce scénario catastrophe n’est pas impossible, car dans la tête d’une personne de ce genre, les valeurs humaines sont en total désaccord avec la diplomatie et la démocratie. Je ne pense pas qu’un chef d’état qui pratique une telle répression soit assez « sensible » pour ne pas envisager les pires représailles.

Nous voyons également la Chine en proie à une vague de protestation qui pourrait mal tourner. Même si ce pays est en plein boum économique, il n’en est pas moins dirigé par une main de fer prête à tuer pour éviter les débordements déplaisants de sa population immense. Hum…

Le transit d’Uranus en Bélier va durer six ans. Celui de Pluton en Capricorne, donc au carré d’Uranus, durera jusqu’en 2024 si j’ai bonne mémoire. Pour sûr que d’ici là, le monde sera chamboulé. La société, telle que nous la connaissons et l’apprécions (plus ou moins) aujourd’hui, aura bien changé. D’autant plus que Neptune sera également de la partie à partir du mois d’avril. Je reviendrai sur ce transit majeur dans un prochain article.

Faut-il croire que l’alignement planétaire du mois d’avril, activateur des énergies d’Uranus et de Pluton, bloquées par Saturne qui fait monter la pression depuis des mois, aura une incidence mémorable sur la vie de notre planète ? J’en suis personnellement persuadé. Il faut se préparer sans toutefois cultiver l’idée du pire en espérant le meilleur. Les médias ont tendance à trop en faire pour augmenter l’audimat ou simplement par déformation professionnelle. Tout ce qui est extraordinaire les interpelle et le travail d’un journaliste étant de relater l’anodin en essayant d’en faire du « sensationnel », il est fréquent de voir l’information prendre des proportions qui dépassent largement la réalité sur le terrain. Il semble toutefois que les événements des derniers mois, à partir de la Tunisie, en passant par l’Egypte et d’autres pays d’Afrique, sont de nature à inquiéter. Nous sommes en sécurité relative. Quel que soit le pays où nous vivons. Certains sont plus tranquilles que d’autres, mais l’histoire à démontré à maintes reprises que l’être humain est la plupart du temps, sans en prendre conscience avant qu’il ne soit trop tard, qu’il est généralement assis sur une poudrière, un volcan endormi qui ne demande pas grand-chose pour se réveiller…

J’espère donc que Neptune en Poissons, à partir du mois d’avril, permette l’éveil des consciences et l’illumination spirituelle salvatrice. Mais ce n’est pas gagné…

Si vous souhaitez davantage d’information au sujet du transit d’Uranus en fonction de votre thème, n’hésitez pas à me contacter en me posant une question à partir de cette page du site ablas : http://www.ablas-astrology.com/page3.html