Tuesday, March 15, 2011

LA PLEINE LUNE DU 19 MARS 2011 à 18h11 GMT



Positionnée sur l’axe Vierge/Poissons, cette opposition Soleil/Lune se produira la veille de l’entrée du Soleil en Bélier, qui aura lieu le 20 mars à 23h22 GMT cette année, soit le 21/03 à 0h22, heure française.

Le passage du Soleil sur Uranus est important, car il pourrait être déclencheur de nouvelles perturbations, telles que nous venons d’en connaître au Japon. Ce pays est d’ailleurs placé sous le signe du Bélier… La pleine Lune pourrait avoir un effet majeur dans la mesure où l’astre s’apprêtera à changer de signe pour passer en Balance, en opposition exacte avec Uranus. La Lune changera de signe à 20h04 GMT le 20 mars. Il est donc probable que ces deux jours (19 et 20 mars) soient marqués par des modifications soudaines de la structure terrestre, tiraillée par l’alignement planétaire qui réunit huit astres sur un peu plus de 60° d’arc des 360° qui forment le cercle zodiacal. S’agirait-il de la grosse secousse sismique que les habitants de Tokyo attendent depuis celle du 11 mars ?

La Pleine Lune est toujours un moment d’exaltation des tendances profondes de la nature humaine. Elle est entre autre à l’origine des forts coefficients de marée. On se souvient de la catastrophe du 28 février 2010 et de la tempête Xintia qui fit tant de ravages en France sur la côte atlantique. Ce jour là, le Soleil passait à la conjonction de Jupiter, en opposition directe à la Lune.

Tous les manuels d’astrologie dignes de ce nom expliquent l’importance des passages du Soleil sur les positions des astres autour du zodiaque. Quand ce phénomène se produit au moment d’une pleine Lune (opposition Soleil/Lune) ou d’une nouvelle lune (conjonction Soleil/Lune) son incidence sur l’activité terrestre est nettement amplifiée. D’autant plus si d’autres astres produisent des configurations plus complexes, dont le cumul énergétique devient particulièrement fort. Ce qui s’est produit au Japon ou sur la côte atlantique, ainsi que le tsunami en Indonésie le 26/12/2004 (au moment de la pleine Lune) et d’autres catastrophes naturelles, est facilement associable à l’effet des mouvements planétaires qui affectent continuellement l’équilibre instable du système solaire.

La présence de la Lune Noire n’est pas anodine non plus. La Lune Noire est un point d’énergie produit par la combinaison de l’attraction solaire et lunaire par rapport à la Terre. Bien qu’il n’y ait rien de physique à cet endroit, la force invisible qui s’y trouve est bien réelle. On pourrait l’associer à une sorte d’aspiration ou d’aimantation puissante qui tire sur la croûte terrestre et déstabilise l’organisation « cellulaire » de notre planète. Les plaques tectoniques sont soumises à toutes ces forces, augmentées je suppose par la vitesse de rotation de la Terre sur son axe. Le système solaire est comparable à une gigantesque toupie sur laquelle de plus petites toupies tournent aussi à des distances variables de son centre. Cette énergie incommensurable permet à la Terre de « tourner rond » mais, de temps à autre, des incidents de parcours se produisent. C’est un peu comme ce qui arrive dans les embouteillages des grandes villes, la tension monte et un rien peut déclencher une bagarre entre les chauffeurs excédés par leur situation. ..

Alors que Neptune s’apprête pour son grand retour dans son signe (Poissons) la Terre tente de résister à l’attraction de la Lune, mais Uranus rend l’atmosphère très électrique et instable, réduisant considérablement le pouvoir des bonnes configurations, trop peu nombreuses pour peser dans la balance et rétablir l’équilibre…. Neptune, le gaz, le vent… Les émanations radioactives en provenance des réacteurs malmenés depuis le tsunami pourraient alors être poussées vers d’autres pays, comme la Corée ou la Chine, les plus proches voisins du Japon. Une perspective peu réjouissante, c’est le moins qu’on puisse dire... Alors, espérons qu’il n’en sera rien !

No comments: