Thursday, December 1, 2011

2012 approche à grands pas !


DÉJÀ LA FIN DE L’ANNÉE…

Les jours et les semaines défilent à une allure folle. Dans moins d’un mois, Noël sera déjà passé et nous nous apprêterons à fêter l’arrivée de la nouvelle année. 2012… Année cruciale pour le monde, à n’en pas douter. Les mayas avaient peut-être raison, la fin du monde pourrait être toute proche. La fin « d’un monde » c’est sûr, car il ne pourra plus continuer ainsi pendant très longtemps. La crise économique bat son plein et un conflit global semble de moins en moins impossible. Imaginons qu’un leader extrémiste se procure l’arme nucléaire et la tourne contre l’occident. Imaginons qu’une autre perturbation majeure, comme celle de mars 2011 au japon, survienne en Europe et détruise l’une ou l’autre de nos centrales électrique chargées d’Uranium ! Il en découlerait rapidement une catastrophe à l’échelle planétaire…

C’est sur ce genre de projection absolue qu’il faut pourtant focaliser, pour l’éviter ou pour s’en préserver. La mort n’est pas une fin en soi, certes, mais renaître (réincarner) sur une planète dévastée par le nucléaire ne promettrait rien de bon pour les nouveau-nés de l’après 2012.

Pour le moment cependant, il n’est pas encore question de cela. Le quotidien suffit à bien nous occuper. Les médias colportent les mauvaises nouvelles, comme si les bonnes n’intéressaient personne. Les médias cultivent le négatif, comme s’il était la meilleure denrée pour survivre dans le métier et s’enrichir. Matériellement, c’est sûrement vrai, mais moralement, c’est autre chose... Pour garder le moral des troupes au meilleur niveau, je ne pense pas que l’armée, en temps de guerre, s’étale beaucoup sur les pertes humaines et sur les batailles perdues. C’est pourtant ce que font les médias, favorisant ainsi une baisse constante progressive de la confiance en l’avenir et de la volonté d’agir pour « sauver le monde », de plus en plus cantonnée à l’environnement immédiat, aux proches et, surtout, au « soi »…

Je travaille beaucoup en consultation. C’est un signe. L’incertitude du lendemain, favorisée par les événements dramatiques et les difficultés mondiales largement mis en avant sur tout support disponible, incite le commun des mortels, comme les plus « grands » de ce monde, à se tourner vers l’irrationnel, puisqu’aucune réponse tangible aux questions les plus importantes ne semble possible par les voies traditionnelles. Mon devoir alors, est de mettre en avant le libre-arbitre, de le sortir du tiroir ou du placard, dans lequel on l’avait caché pour éviter les décisions malheureuses et les responsabilités personnelles…

L’harmonie et le bien-être ne s’imposeront ici bas que lorsque nous serons tous déterminés à les accueillir sans arrière pensée et surtout, pas seulement pour soi et ses proches, mais pour TOUS. L’égoïsme issu de l’individualisme façonné par notre type de société basé sur la réussite personnelle, sur le « paraître » et les possessions matérielles, doit être remplacé par une forme de solidarité morale, qui ne doit pas s’arrêter ou se limiter aux tragédies mises en images (et parfois en scène) par les médias. Leur intérêt mercantile ne peut avoir sa place dans une société en quête d’amour universel et non de satisfactions personnelles éphémères dérisoires…

Cette société là n’est pas encore née, même si l’on remarque à quel point certains sont décidés et déterminés à faire bouger les institutions pour changer le monde au sujet des répartitions de richesses et de leur utilisation pour améliorer la vie du plus grand nombre et non d’un noyau avide de milliardaires dédaigneux. Les rassemblements autour des principales places boursières n’ont donné lieu à aucune couverture médiatique de valeur. Pourquoi ? D’abord peut-être, parce qu’il n’y eut aucun heurt majeur, aucune casse et aucun drame susceptible de faire de l’audimat ; et ensuite parce que la démarche sociale et morale des manifestants va complètement à l’encontre des clichés que doivent utiliser les médias pour satisfaire leur public ou leurs actionnaires… Pour tous ces gens, idéalistes déterminés, en quête d’un monde meilleur, la partie semble malheureusement loin d’être gagnée. Parce qu’ils ont probablement raison, comme ceux qui luttent contre la propagation du nucléaire, on fera tout, au plus haut niveau, pour les empêcher de s’imposer.

Alors donc, si la Terre est bien un purgatoire ou l’antichambre de l’enfer, il n’y a, de toute évidence, aucune raison cosmique ou divine pour que l’harmonie et le bien-être y prévalent ailleurs que dans l’esprit de ces rêveurs décalés de sa réalité…

Une chose est sûre ; 2012 sera une année charnière. Les configurations astrales le confirment. L’entrée de Neptune en Poissons, début février, marque le début d’une ère nouvelle. La domination de l’esprit sur la matière pourrait faire de plus en plus parler d’elle. La portée spirituelle de l’existence terrestre deviendra l’un des moteurs de la politique mondiale de demain. Ce transit durera environ quatorze ans. Il survient juste à temps pour sauver le monde, par un sextile sur Pluton et un trigone sur Saturne à partir d’octobre. L’avenir de notre société est en mutation. Uranus se chargera de changer les mentalités en produisant des événements cataclysmiques jamais égalés de mémoire d’être humain. Saturne se chargera de « remettre nos pendules à l’heure » en mettant l’accent sur le facteur temps : « faites de moi un allié et tout vous réussirez ! ».

Dans quelques jours je commencerai la réalisation des vidéos de prévisions 2012 signe par signe. Mais je ne les ferai pas dans l’ordre chronologique ; je tirerai le signe au sort avant chaque cession. Cela permettra aux Poissons, pour une fois peut-être, d’être « servis » dans les premiers… Et puis cela m’amusera de procéder ainsi au lieu de rester cloisonné dans la chronologie du zodiaque.

Je vous donne donc rendez-vous dans quelques jours pour la première vidéo.

En attendant, je vous souhaite de très agréables fêtes de fin d’année et, n’hésitez pas à me contacter en passant par le site internet http://www.ablas-astrology.com si vous souhaitez commander des prévisions personnalisées sur CD ou DVD pour toute l'année 2012 et même au-delà si vous le jugez utile ou nécessaire. 

No comments: