Sunday, December 4, 2011

GOLDIE ON MY MIND



Réveillé à 4h15 ce matin, je ne réussis pas à me rendormir, because I had Goldie on my mind… Vous allez trouver ça bête, mais depuis le 29 novembre, je n’arrive pas à me défaire du souvenir de cette petite chose qui partagea si brièvement sa vie avec la nôtre dans cette campagne si paisible qu’aucune menace majeure ne semblait peser sur sa tête. Née aux alentours du 27 juillet 2011, elle n’eut que trois mois de bonheur intégral auprès de nous, à Lorcy…

C’est en effet le 25 août, au cours d’une promenade dans les environs du village, que notre fils, Simon, se vit offrir cette petite chatte. Son propriétaire ne pouvait la garder, car, selon ses dires, sa mère la rejetait de la portée. Comment refuser un tel cadeau, sachant qu’il sauvait la vie de cette petite boule de poils roux, qui ne demandait qu’à profiter du beau temps et des joies de la vie des chats quand ils sont aimés ?

Et nous l’avons tant aimée ! Lorsque Simon a « fait les présentations », j’ai mis Goldie dans ma poche de chemisette. C’est vous dire la taille de cette petite bête ! Nos regards se sont croisés et ce fut « le coup de foudre ». Qui ne craquerait pas d’ailleurs devant une telle frimousse à la fois confiante et interrogative ? Douée d’une intelligence surprenante, Goldie s’est très rapidement imposée dans la maison, comme membre de la famille à part entière…

Vous connaissez la curiosité du chat. En anglais on dit : « curiosity kills the cat ». Son intelligence l’incite à s’enquérir de tout ce qu’il se passe autour de lui. Son attention toujours aux aguets le rend progressivement habile et sage, s’il a la chance de vivre assez vieux pour en arriver là. Goldie n’eut pas cette chance, hélas…

Je ne suis pas certain de son jour de naissance, mais j’ai monté un thème pour le 27 juillet, une date qui me semble très proche de la réalité et qui propose un thème explicatif à différents niveaux. L’élément le plus frappant dans cette carte du ciel, est la conjonction entre la Lune, Mars et le Nœud Sud à 22° Gémeaux, exactement conjointe au Soleil dans mon thème. Elle explique la connexion étonnante que j’avais avec Goldie, qui semblait me comprendre à demi mot et m’apprécier au-delà des limites communément admises entre un être humain et un animal. Je sais qu’on manque d’objectivité en matière d’affectif. Le cœur a ses raisons, etc. Avec mon épouse, cette conjonction en forme une avec Mercure et Mars, également en Gémeaux dans son thème. De plus, nous avons tous les deux Vénus en Taureau, signe dans lequel Goldie avait Jupiter… Notez que la conjonction Lune, Mars, Nœud Sud est révélatrice d’un chemin de vie marqué par un énorme risque d’épreuve (Nœud Sud) soudaine et violente (Mars) pendant la petite enfance (Lune)…

Vers midi, le 29 novembre, sur le chemin devant notre maison, où la vitesse est limitée à 30 km/h, une voiture débouche en trombe, son conducteur ne se souciant absolument pas du danger qu’il génère ainsi. Apeurée comme elle l’était depuis toujours par le bruit des moteurs, Goldie sortit du fourré qu’elle était occupée à explorer pour découvrir son territoire, et tenta de traverser le chemin pour rentrer chez nous aussi vite que possible. Trop ou pas assez vite, mais juste ce qu’il fallait pour que la roue avant gauche du bolide lui écrase la tête, ne laissant au petit animal aucune chance de survie. Elle aurait pu lui passer sur la queue ! Mais non, ce fut sur la tête…

Ce jour-là j’étais parti chercher ma mère à l’hôpital pour la ramener chez elle. Nous étions arrivés à bon port, quand j’appris la mort de Goldie au téléphone, par mon épouse en pleurs, essayant de m’expliquer les faits entre des sanglots qui ne manquèrent pas de me troubler autant que la mauvaise nouvelle… De retour à la maison deux heures plus tard, la nuit était tombée et Goldie reposait sur mon établi dans le garage, défigurée, mais paisible, comme on peut l’être quand la force de vie s’est en allée dans l’au-delà… Je la pris doucement dans mes bras (elle aimait tant que je le fasse quand elle avait besoin d’être rassurée ou cajolée) et je la mis dans un trou que j’avais au préalable fait, près de la maison et des bosquets dans lesquels elle jouait encore la veille, sans se soucier d’un tel lendemain. Avant-hier j’ai planté près d’elle un rosier « gold » en souvenir de sa couleur et de son nom.

Je pense maintenant à ceux qui ont le malheur de perdre un enfant ou un être cher. La douleur est incomparable et ô combien plus terrible et plus lourde à porter. Goldie fut une parenthèse de trois mois, un grain de sable dans ce désert d’éternité que la mort d’un proche produit dans le cœur de ceux qui restent. Ce qu’il y a de beau dans les souvenirs, c’est qu’ils survivent pour toujours, graver dans nos mémoires, bien au chaud dans nos cœurs. Le passé dure plus longtemps que l’avenir, dont on ne sait jamais vraiment quand il va s’arrêter…

Adieu Goldie. C’est sûr, nous ne t’oublierons jamais.

Le prochain article sera plus gai, je vous le promets ! J

3 comments:

Maud_COSSURELLE said...

bonjour
je viens de lire l'histoire de Goldie qui m'a ramenée quelques années en arrière avec Caline qui est partie à 17 mois, ce fut aussi un déchirement, et c'est sa maman qui a pris sa place (elle était sauvage) mais nous a adoptés et dpuis vit des jours tranquilles chez nous et j'espère encore longtemps bien que maintenant je sais que meme si certains chats vivent vieux ses années sont comptées, elle doit avoir une quinzaine d'année ... je compatis donc car il nous a fallu longtemps pour digérer son départ
bisous
Maud

Maud_COSSURELLE said...

bonjour
je viens de lire l'histoire de Goldie qui m'a ramenée quelques années en arrière avec Caline qui est partie à 17 mois, ce fut aussi un déchirement, et c'est sa maman qui a pris sa place (elle était sauvage) mais nous a adoptés et dpuis vit des jours tranquilles chez nous et j'espère encore longtemps bien que maintenant je sais que meme si certains chats vivent vieux ses années sont comptées, elle doit avoir une quinzaine d'année ... je compatis donc car il nous a fallu longtemps pour digérer son départ
bisous
Maud

isabelle said...

Bonsoir,
Voilà des mots sortis du coeur pour raconter ce merveilleux lien d'amour entre vous et Goldie.
Votre rencontre a été une chance pour tous les deux. Au revoir à Goldie.
Bien cordialement
Isabelle