Saturday, March 24, 2012

La Maison VIII ou le mystère de l'antimatière

La Maison VIII est opposée à la Maison II autour du thème astral. Si la première Maison représente le moi intime et profond dérivé de la volonté personnelle de l’enfant de sortir du ventre de sa mère pour affronter la vie, ce même moi est aussitôt confronté au premier contact avec la matière. (Voir article Maison II) Ce premier contact est déterminant, car il influence aussitôt le développement du comportement dans tous les domaines dits « concrets » de la vie. Dès que l’on naît, cependant, un jour ou l’autre, on va mourir. Nous sommes des esprits prisonniers de la matière organique pour des raisons confuses que nous cherchons à comprendre, sans toutefois trouver toutes les réponses aux questions qui entourent les mystères de notre existence et, surtout, sa raison d’être. 


 L’écrivain, Henry Miller, pensait « qu’au début, la mort n’existait pas. Ce sont les humains qui l’ont inventée parce qu’ils avaient peur de vivre… » Cette opinion rejoint l’idée que le moment de la naissance est une prise de conscience parfois brutale d’une fatalité incontournable : la mort. Matière et antimatière se côtoient dès notre premier souffle et jusqu’au dernier. Le tiraillement ainsi produit est à l’origine de notre appétit pour les nourritures terrestres, l’argent et les possessions matérielles. Pourtant, quelles que soient les richesses accumulées, les millions sur les comptes en banque, la solidité de nos demeures, un jour, tout doit être abandonné au profit du néant auquel nous serons éventuellement tous confrontés. 


Jacques Brel disait « rien ne nous appartient ici bas, tout nous est prêté ». Vivre avec cet état d’esprit permet de relativiser les hauts et les bas, sans perdre la tête lorsque les réalités matérielles nous dépassent. La crise économique mondiale est un excellent exemple qui nous rappelle que personne n’est à l‘abri des aléas… 


 La Maison VIII renferme le mystère de l’incarnation, car elle représente le mystère de la désincarnation. Pour transcender ou dominer sa peur de l’échéance fatale, l’être humain a « inventé » l’amour, ou plutôt, l’acte sexuel, qui permet d’engendrer la vie. Ainsi, il se projette dans sa progéniture, dont il espère qu’elle lui ressemblera et qu’elle perpétuera le culte de la famille et surtout, de la vie. La Maison VIII est associée au signe du Scorpion, huitième signe du zodiaque. Elle est le domaine de Pluton, dieu de la mort et gardien des enfers. Elle représente notre libido, nos pulsions morbides. Elle est le siège de notre intérêt pour tout ce qui est sombre, occulte et glauque. Elle renferme des informations sur la façon de gérer les peurs en cherchant des réponses qui permettent de continuer à vivre sans se demander systématiquement à quoi ça sert. 


 La Maison VIII représente les sciences parallèles et tout ce qui nous aide à comprendre par la recherche et l’investigation. Que ce soit dans un laboratoire, dans un commissariat de police, dans une église ou auprès d’un voyant extralucide, notre motivation suprême est de démasquer le vrai visage de la vie pour donner un sens à la mort… 


 Le signe dans lequel cette Maison est placée, ainsi que les astres qu’on y trouve éventuellement, sans oublier la position de sa planète maîtresse, en signe, en Maison et en aspect avec d’autres éléments du thème astral, sont autant d’indices pour comprendre comment l’être humain fonctionne, dans ce tiraillement incessant, ce phénomène d’attraction/répulsion d’où émerge l’énergie de vie telle que nous la connaissons sur Terre. 


L’astrologie, science « occulte » ou plutôt « occultée » depuis des siècles par l’église, puis par la « science », trouve sa place dans cette Maison, qui renferme toutes sortes d’informations utiles sur la nature intime de l’être humain. Les éléments placés dans ce secteur d’un thème astral augmentent l’importance et la profondeur du questionnement et produisent un intérêt plus marqué pour tout ce qui permet de mieux comprendre le pourquoi du comment de la grande aventure existentielle. 


Les liens entre cette Maison astrologique et le reste du thème fournissent d’importantes informations sur la façon d’exploiter nos incertitudes lorsqu’elles sont compensées par le savoir concret ou les croyances plus ou moins vérifiées et parfois fanatisées pouvant pousser aux plus belles découvertes, comme aux pires extrêmes. Ainsi, faire la lumière sur nos zones d’ombre ouvre de nouvelles portes sur une existence moins motivée par la peur de la mort que par la vie elle-même. Précédant le Maison IX, dans laquelle l’esprit transcende la matière, la Maison VIII nous incite au voyage intérieur, dans ces zones interdites où l’âme cherche à fuir une réalité matérielle dont elle n’a que faire.

No comments: