Monday, April 23, 2012

Présidentielles 2012 - la guerre des egos


La campagne électorale bat son plein. Les candidats se voient attribuer un temps de paroles et d’exposition médiatique similaire (pas de jaloux, pas de favoritisme). On parle quand même de « petits » et de « grands » candidats, en s’appuyant sur les fameux sondages, qui permettent aux médias d’alimenter le suspense jusqu’au dernier moment. On aime le suspense à la télévision ! J

J’ai regroupé les thèmes (partiels pour certains, faute d’heure de naissance) par catégorie, en fonction de leurs signes solaire. D’abord les « gentils » Poissons qui, comme nous le verrons, peuvent être aussi requin que poissons rouge… Puis viennent les « moins gentils », dont les signes permettent une certaines adaptation aux situations, qui les rend plus intéressants, même s’ils ont du mal à faire passer leur message auprès du grand public. Enfin, j’ai trouvé quatre « méchants », des candidats nés sous le signe du Lion, dont l’ego très fort les incite à certains débordements de certitudes avant même de connaître les résultats du premier tour... Ceux-là pourront chanter, une fois l’élection passée : « je m’voyais déjà… » et en tirer, je l’espère ! certains enseignements, telle que l’humilité, par exemple… Mais faut-il être humble quand on veut devenir roi, oh pardon… président…

Les « gentils » : Trois natifs des Poissons

Même si je les ai placés dans cette catégorie, les trois « gentils » sont capables de montrer les dents. La position de Mars est particulièrement intéressante à ce sujet. Nous le verrons aussi chez tous les autres candidats, dont les thèmes sont présentés plus bas. Dans ce groupe, Nicolas Dupont-Aignan se détache car, si Mars est au carré de son Ascendant, il n’en ai pas moins au trigone du Soleil et de la Lune, de vesta et de Neptune, des aspects qui indiquent une bonne maîtrise de l’énergie active, le sens de la mesure et un bon équilibre « yin-yang » favorable à la gestion de ses affaires, à l’équité et à la fermeté dont il faut faire preuve en politique pour s’imposer. Mars est au zénith de son thème, faisant de lui un combattif et le sextile de Pluton montre une excellente capacité de régénération, de l’opiniâtreté et de la ténacité pour mener à bien les tâches qui lui incombent. Il ne sera sans doute pas élu, si l’on se réfère aux sondages, mais celui-ci pourrait bien se retrouver dans le prochain gouvernement, quel qu’il soit…

Madame Artaud et Monsieur Poutou, bien que gentils, n’en ont pas moins un Mars dominant. Nathalie Artaud a Mars en Bélier, Philippe Poutou a la Lune et Vénus en Bélier, opposées à Mars en Scorpion. Malgré qu’ils soient considérés comme de « petits » candidats, il est probable qu’ils continuent leur combat après les élections, chacun dans son camp et avec ses convictions. Le blocage de Saturne apparait dans chacun des thèmes.  Ce n’est pas un atout pour la réussite, mais cet astre montre la patience et la détermination acquise à travers les épreuves et autres difficultés de la vie.

Les moins « gentils » : Gémeaux, Verseau et Sagittaire

François Bayrou a Mars en Gémeaux, conjoint au Soleil. Génératrice de grande combativité, l’agressivité qui pourrait en découler est tout à fait contrôlée par un « faux » trigone de Saturne d’un côté et de la Lune de l’autre. Savez-vous que la Lune et Saturne sont très liés ? Par les chiffres, je veux dire. Il y a un parallèle. Une lunaison dure 29 jours et demi, et le temps de révolutions de Saturne autour du Soleil est de 29 ans et demi. On remarque aussi un trigone de Neptune et de l’Ascendant, qui confirme le côté « croisade quasi spirituelle » de la démarche politique de cet homme certainement très intègre, trop peut-être...

Nicolas Sarkozy a Mars en Bélier, conjoint à la Lune, mais heureusement, au sextile du Soleil. Cette configuration lui a valu quelques débordements mémorables, des sautes d’humeur et des réactions agressives qui ont porté atteinte à son image de marque. Mais, dans son thème, le trigone Jupiter Saturne est un atout certain, même si le carré Mercure/Saturne rend son discours moins crédible aux oreilles de bien des électeurs. La conjonction de Jupiter et d’Uranus au trigone de Saturne, m’incite à penser qu’il sera réélu. Cette configuration est particulièrement protectrice des intérêts et confère une étonnante capacité à rebondir, quelle que soit la situation. Nous verrons…

Eva Joly est également soumise à la forte influence de Mars, par une opposition sur le Soleil et, plus ou moins, sur Mercure en Sagittaire. Ceci explique ses dérapages verbaux et l’agressivité parfois « gratuite » dont elle fait preuve quand elle est agacée. La Lune en Poissons est au carré de Saturne, ce qui bloque considérablement le magnétisme dont il faut faire preuve quand on fait une carrière politique. La Lune opposée à Neptune et au carré de Saturne montre que l’imagination est grande, mais que la réalité ne rejoint pas vraiment le rêve… Elle pourrait cependant se retrouver dans le prochain gouvernement, car le transit de Jupiter en Gémeaux, à partir du 12 juin, se ralliera à sa cause en favorisant une certaine ascension.

Les « méchants » : quatre natifs du Lion !


Saturne, le fauteur de trouble…

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélanchon se placent aux extrêmes, gauche et droite, de cette campagne. C’est peut-être pour cela que certaines positions planétaires majeures sont pratiquement identiques dans leurs thèmes… C’est surtout Mars qui m’interpelle. On le voit à à près de 30° Cancer chez Marine Le Pen et à 0°30 Lion chez M. Mélanchon. Cette « fausse » conjonction est révélatrice de l’agressivité non réprimé du premier, qui met un point d’honneur à imposer ses idées avec véhémence, en faisant preuve d’un idéalisme et en s’appuyant sur des valeurs « sûres », celles du peuple et du passé. Nul doute que la Lune (la démocratie) et Saturne (le pouvoir absolu), respectivement au trigone et au sextile de Mars, le soutiennent et le rendent plus crédible aux oreilles des idéalistes qui suivent son panache rouge, tels des croisées partant en guerre pour prêcher la bonne parole au plus grand nombre… Toutefois, le transit de Saturne en Balance, proche de Neptune, au carré d’Uranus et opposé à Jupiter dans son thème, entravera la réussite qu’il convoite (s’il espère sincèrement être élu le 6 mai). La réalité (Saturne) ne rejoindra pas le rêve (Neptune) ou l’ambition (Jupiter) bloquant ainsi le changement radical (Uranus) proposé par son programme…

Avec mars au zénith de son thème, Mme Le Pen n’est pas sans l’ambition d’un pouvoir qui lui permettrait d’imposer des lois et des règles quasi militaires, voire martiales. Malheureusement, Saturne lui fait de l’ombre, si je puis dire. Son père ? Le carré est source de blocage. Il diminue les capacités de réussite en mettant toutes sortes d’obstacles en travers de la route. Mme Le Pen est une idéaliste aussi (Mars trigone Neptune), proche de jeanne d’Arc, elle se sent probablement investie d’une « mission » quasi divine : « chasser les Sarazins de France » et enfermer son pays dans un carcan qu’elle juge protecteur, mais qui l’aliènerait rapidement du reste du monde, sans lequel il ne pourra fonctionner. Le passage de Saturne à l’Ascendant, mais surtout à l’opposé de sa position initiale dans son thème, empêche Mme Le Pen de briller dans les sondages mais pourrais l'aider à s'imposer assez concrètement, je pense, au premier tour des élections, ce 22 avril.

M. Hollande a Mars en Sagittaire, position inhérente aux grands voyageurs, aux aventuriers, aux grandes idées que l’ont défend avec véhémence parce qu’elles sont belles et qu’on y voit un moyen d’élever les niveaux de conscience, tout en améliorant la qualité de vie. Mars est au trigone de la conjonction Soleil/Pluton en Lion. Une configuration puissante et porteuse, qui pourrait permettre au candidat de l’emporter. Mercure en Lion, proche de cette conjonction indique qu’il a les idées, la verve et la ténacité nécessaires pour exprimer ses idées et convaincre. Mais là, encore, Saturne nuit. Son passage en Balance, sur Neptune dans le thème de M. Hollande, renforce un carré avec mercure en Lion. La réalité, représentée par Saturne (la crise et les difficultés majeures qu’elle suscite depuis quelques années) est en décalage avec les propos et les idées, le programme et les propositions du candidat socialiste. Il est donc probable qu’au moment de se prononcer, bien des électeurs hésitent, s’abstiennent ou votent pour quelqu’un de plus « sûr », mais qui ?…

Jacques Cheminade ne s’imposera pas aux élections, malgré une incidence favorable de Jupiter sur Saturne et Uranus au trigone de Vénus et Neptune dans son thème. La conjonction transitaire se produira en juin, donc trop tard. Elle pourrait cependant lui permettre une place dans le prochain gouvernement. Cela dit, elle renforce un carré de la conjonction Soleil/Mercure en Lion, un aspect qui empêche ce candidat de faire passer son message, car Saturne diminue son charisme et le réalisme de ses propositions. Avec mars en Bélier, au trigone du Soleil, M. Cheminade est toutefois un battant. Il ne manque pas d’énergie pour exprimer ses idées. Malheureusement, là encore, Saturne étant opposé en ce moment à la position de Mars dans son thème, l’énergie puissante de cet astre l’empêche de se mettre en avant et de convaincre. Sa campagne ne donnera donc pas le résultat qu’il pourrait convoiter, même s’il est bien conscient qu’il ne sera pas élu président de la République en 2012, ni même jamais…

En conclusion, on note l’importance de Mars et Saturne dans les thèmes des prétendants au « trône de France »... Saturne freine et Mars stimule en rendant souvent agressif et vindicatif. Cela nuit à l’image de marque, tout en séduisant une grande partie des sympathisants qui voient de la poigne et de l’efficacité dans les propos excessifs de leur candidat. Mars en Vierge depuis novembre 2011, active la verve et la férocité des discours de M. Mélanchon et de Mme Le Pen, qui ont des concentrations planétaires dans ce signe. Jupiter agit favorablement pour M. Mélanchon et M. Cheminade, par leur Ascendant (Vierge et Taureau). Il est défavorable pour tous les candidats Lion, car, au carré de ce signe, il les rend excessifs et augmentent le rôle de l’ego et l’ambition qui va avec. Cet astre n’est pas en harmonie avec le thème de M. Bayrou non plus, à cause d’une conjonction sur Mercure, qui est au carré de pluton en Lion et de la Lune en Verseau. Il nuit à la cohérence et à la crédibilité de ses propositions en renforçant son côté « plutonien », sombre et pessimiste. Il n’est pas favorable à M. Sarkozy par rapport à son signe, mais beaucoup plus par rapport à son Ascendant Vierge. C’est pourquoi la mise en évidence d’excès divers et d’erreurs commises au cours de son quinquennat (Soleil) l’a incité à faire campagne pour mettre davantage en avant sa personnalité intime en faisant son « mea culpa » pour montrer qu’il était un être humain et que son ambition n’était pas autant motivée par le goût du pouvoir que par l’amour se son pays. Une démarche qui convaincra peut-être au moment où de nombreux électeurs se demanderont encore pour qui voter, dans l’anonymat de l’isoloir… L’avenir proche nous le dira !

No comments: