Saturday, July 28, 2012

Amy Winehouse, un an déjà...


Amy Whinehouse
14 septembre 1983 – 23 juillet 2011


Il y a un an, une jeune chanteuse de blues à la voix puissante et profonde disparaissait soudainement d’une overdose de souffrance intérieure qui n’eut jamais d’autres compagnes que la drogue et l’alcool pour noyer un manque profond, une solitude morale que, ni le succès, ni l’amour de ses fans, ne réussirent jamais à compenser vraiment. Vite oubliée par la plupart d’entre nous, son souvenir restera cependant gravé dans la mémoire de ceux qui furent touchés, au-delà de sa musique, par son être tout entier et par cette mélancolie dont ils se feront l’écho silencieux très longtemps…

Vous allez me dire que mes goûts personnels n’ont pas à entrer en ligne de compte dans l’analyse d’un thème astral, mais j’appréciais Amy Winehouse depuis la première chanson entendue sur les ondes. Elle me rappelait Nina Simone. Sa voix rauque et puissante et les arrangements rétros très dépouillés mais parfaitement adaptés et complices des performances vocales de la chanteuse, me séduisirent immédiatement. Je suis musicien à mes heures et j’ai grandi avec l’histoire du rock et du blues que j’ai joué et dont je me suis imprégné très jeune, puisque j’ai reçu en cadeau d’anniversaire de la part de mon frère aîné, ma première guitare à l’âge de treize ans…

Amy était Vierge Ascendant Gémeaux, avec une conjonction Vénus/Mars en Lion, au sextile de l’Ascendant, et au trigone de la conjonction Lune/Neptune en Sagittaire/Capricorne. Cette configuration puissante symbolise l’ardeur, la passion et la créativité, ainsi que la sensibilité aux vibrations et, bien sûr, à la musique. Son talent est essentiellement représenté par cette configuration et je suis persuadé que toutes les personnes nées le même jour qu’Amy et à peu près à la même heure, présentant donc la même configuration, ont un talent particulier et remarquable.

Mon fils aîné, par exemple, né à quelques jours d’intervalle, le 6 septembre 1983, est particulièrement doué pour le dessin, talent qu’il a su adapté à l’ère de l’informatique en devenant « modeleur 3D » pour des gens comme James Cameron, George Miller ou Peter Jackson, dans des films comme Happy Feet, Avatar, Tintin et d’autres production majeures. Voyez son blog pour plus d’infos (si vous lisez l’anglais, car il s’exprime essentiellement dans la langue de Shakespeare et vit en ce moment à Londres, où il gère tout un département dans une maison de production créé par James Cameron.) http://www.slegrand.blogspot.fr Simon a la Lune en Vierge et un Ascendant Taureau, qui le structurent et lui permettent de garder les pieds sur terre, même s’il a souvent la tête dans les nuages (Carré Mercure-Neptune)…

Avec la Lune au tout début du Capricorne, Amy aurait dû avoir un bon contrôle de ses émotions, mais la conjonction de Neptune la rendait trop perméable aux énergies environnantes et aux influences extérieures. Son malaise existentiel est également représenté dans son thème par la fausse conjonction Saturne/Pluton sur la pointe de la Maison VI (le travail et la santé). Bien que Pluton soit au sextile de la conjonction Lune/Neptune et au trigone de Vesta, l’effet sur la Maison VI est révélateur d’un besoin constant de remise en question en vue d’améliorer la qualité du travail et des réalisations. Ceci produisit une fatigue morale dérivée d’une insatisfaction perpétuelle, face à l’immensité et à la diversité de l’univers artistique dans lequel elle baignait.

La réussite sociale ne fut pas un atout pour Amy (Jupiter en Maison VI, conjoint à Uranus et opposé à Chiron) car elle fut rapide et placée sous le signe de l’originalité et de la marginalité (Uranus) qui rendirent la jeune chanteuse littéralement « malade » (Chiron) jusqu’au point de non-retour.

Le 23 juillet 2011, Mars passait à la conjonction du Nœud Sud en Gémeaux, sur le Nœud Nord d’Amy, au carré de la conjonction Soleil/Mercure et opposé à la conjonction Lune/Neptune dans son thème. Neptune venait de faire son entrée pour un séjour de quelques mois en Poissons, à l’opposé donc du signe solaire d’Amy, accentuant le trouble et la confusion dans sa vie professionnelle (MC) et familiale (Maison IV) avec des répercussions dans sa vie sociale (Neptune est maître de Maison XI) et des ramifications sentimentales, par opposition à la Maison V).

La Lune jouant souvent le rôle de « détonateur » des grands événements dont l’énergie est produite par des transits beaucoup plus lents, son passage en Taureau ce jour-là était directement opposé à la conjonction Saturne/Pluton évoquée plus haut, rejoignant Jupiter qui faisait de même depuis le début du mois de juin, produisant « l’excès » avec des répercussions sur la santé et le travail d’Amy (Maison VI en Taureau). Le malaise latent, représenté par la conjonction Saturne/Pluton/Maison XII a donc pris un essor considérable dès l’entrée de Jupiter en Taureau. L’exaltation du malaise moral ainsi produite s’est soldée par une overdose fatale lorsque la Lune est entrée en Taureau, vers 6 heures du matin le jour du décès.

Je n’ai pas fait de recherches particulières pour obtenir des informations sur l’heure présumée de la mort d’Amy, mais je sais qu’elle a été découverte à 17h. Connaissant aussi le rôle de l’Ascendant du jour dans ce genre d’événement, son passage à 4° Sagittaire ce jour-là s’est justement produit à 17h, sur la conjonction Jupiter/Uranus natale, opposé à Chiron. Il est également probable que le passage de l’Ascendant sur la conjonction Saturne/Pluton ait été marquant. Il s’est produit environ trois heures plus tôt, vers 14h. Il pourrait être représentatif du moment fatidique. On ne sait pas combien de temps a pu durer l’agonie de la jeune femme. Le temps je suppose, que l’overdose de chagrin mélangé à quelque narcotique et à l’alcool tire les forces vitales vers l’autre monde, où elles résident depuis, en attente, je l’espère, d’une réincarnation plus heureuse et suffisamment longue pour tirer meilleur parti de tous les talents dont son nouvel être sera investi.

En attendant ce jour, « paix à ton âme, Amy… »


A bientôt pour un autre article.

1 comment:

Camille Martagni said...

Bonjour,
Etant moi même fan d'Amy Winehouse depuis ses débuts, je me suis toujours beaucoup intéressée à son art, mais aussi à sa personne.
Bien que votre analyse soit très intéressante, un certain nombre de sites montrent qu'Amy était Vierge ascendant Gémeaux, et non Scorpion. Où peut-on vérifier cette information ?

Camille