Monday, October 29, 2012

Louis XVI le Roi qui ne voulait pas être Roi...


Né le 23 août 1754 à 6h24 à Versailles, Louis, duc de Berry, devient prince héritier de la couronne en 1765, lorsque le Dauphin, fils de Louis XV, meurt. Il perd sa mère en 1767, Marie-Josèphe de Saxe, et se trouve alors sous la tutelle du duc de la Vauguyon dont il reçoit une éducation austère, qui tend à bloquer son ouverture d’esprit et sa disponibilité aux idées nouvelles et progressistes.

Comme vous pouvez aisément le constater au premier coup d’œil, la carte du ciel de naissance de Louis XVI n’est pas des plus « tranquilles ». Le nombre impressionnant d’aspects majeurs et surtout d’oppositions et de quinconces, ne pouvait présager un règne paisible et fructueux. Au contraire, ce fut une véritable catastrophe… Condamné à mort à l’issue du procès qui s’ouvre le 26 décembre 1792, il est guillotiné le 21 janvier 1793, au moment du passage des Nœuds Lunaires sur l’axe Ascendant/Descendant, du transit de Mars, proche de Pluton à l’opposé de la conjonction Soleil/Mercure/Jupiter en Lion  et de Chiron sur son Ascendant, proche de Mars dans son thème natal…

Le Soleil en Maison XII, surtout quand il est maître du signe (Lion) et, dans le cas de Louis XVI, au dernier degré de ce signe (29°56’) position traditionnellement reconnue comme étant un « degré de difficultés et d’épreuves », donne au natif une nature plutôt « Poissons » (douzième signe) que celle dérivée de son signe solaire, qui est « mise au secret », comme si les capacités latentes, les talents ou les ambitions personnelles devaient rester en retrait, s’effaçant devant des réalités sur lesquelles la personne a peu ou pas d’emprise. Associant à cette position ambiguë du Soleil celles de Mercure et Jupiter, ce furent non seulement la volonté de s’imposer (Soleil) mais aussi celle de s’exprimer (Mercure) et de progresser (Jupiter) que Louis XVI ne put jamais mettre à profit pour régner comme il l’aurait dû pour éviter son dénouement tragique.

Pluton conjoint au Nadir (Maison IV) est symbolique de la mort prématurée de sa mère, autant que de la destruction de son pouvoir, par opposition au MC, mais également à sa propre mort (Pluton carré Ascendant) survenue de façon inattendue ou originale (carré d’Uranus) par la volonté du « peuple » (Uranus est le maître naturel de la Maison XI, qui représente l’environnement social humain).

Les oppositions, nombreuses dans le thème de Louis XVI, sont symboliques des tiraillements perpétuels qui caractérisaient ce monarque hésitant et influençable. Il était capable de colères soudaines (Mars à l’Ascendant) en réaction aux frustrations qu’il subissait sans cesse en présence de conseillers et ministres qui passaient leur temps à se contredire et à tenter de préserver leurs privilèges au prix d’une politique particulièrement contraires aux intérêts du pays et, surtout, du peuple de France. Notez ne nombre impressionnants de quinconces dans son thème et vous comprendrez à quel point il put être difficile pour cet homme de s’imposer non seulement aux autres, mais plus particulièrement à lui-même. Associé à la tendance que nous avons tous (plus ou moins) à remettre au lendemain ce que nous devrions faire le jour même, le quinconce a dû jouer un rôle dominant dans la façon dont Louis XVI tendait à éviter les décisions personnelles ou à changer d’avis dès lors qu’un ministre ou conseiller trouvait les mots ou les arguments pour le faire changer d’avis.

La Révolution Solaire de l’année de sa mort a commencé le 22 août 1792, dans une ambiance particulièrement tendue (émeute populaire du 10 août 1792) et s’est terminée le 21 janvier 1793, lorsque le monarque déchu fut guillotiné.

Dans cette RS, on note la position de Pluton, « de retour » dans la Maison IV, comme dans le thème natal. Notez que l’astrologie traditionnelle accorde à cette maison « le commencement (utérus de la mère) et la fin de la vie (retour à la terre) ». Pluton est opposé au MC (destruction du pouvoir et le position sociale) et à Uranus, qui n’est autre que le maître de cette Maison IV. Pluton est également opposé au Soleil, ce qui se passe de commentaire…

L’Ascendant de ce thème est en Scorpion est conjoint à Mars, tout proche de la Lune natale, maîtresse de Maison XI (le peuple), et opposé à Saturne en Taureau, laissant présager une année d’épreuves et de blocages majeurs (Saturne) de tensions (Mars) et de destruction des acquis (Pluton) tant familiaux (Maison IV - Nadir) que sociaux (Maison X – MC).

En appliquant ma méthode de datation, on note la présence de Mars à environ 6° de l’Ascendant, qui représente le moment de l’anniversaire (22 août 1792) donc le 28 août. Les livres d’histoire nous informent que la famille royale fut enfermée dans la prison du temple le 13 août 1792 et Louis XVI fut transféré le é6 septembre à la grande Tour du Temple, jusqu’à son procès le 26 décembre de la même année et son exécution le 21 janvier 1793.

La position de la Maison XII, à environ 13° Balance (la justice) représenterait approximativement le 6 août précédent l’anniversaire, car la Maison XII représente le « passé de la Révolution Solaire ». L’emprisonnement ayant eu lieu le 13 août et la Maison XII ayant un rapport traditionnel avec, entre autre, « l’enfermement et la prison », cette position à près de 13° Balance est symbolique du jour même de l’incarcération. La première période de cette RS est représentée par Pluton. L’année du Roi commençait mal, si l’on en juge par la position de cet astre et les aspects qui l’impliquent, décrits plus haut.

Le transfert du Roi à la Grande Tour du Temple le 26 septembre 1792, pendant la période Jupiter, qu’on voit en Maison XII, conjoint à Neptune et à la Lune, et opposé (faux aspect) à Saturne. Le trigone de Pluton pouvait laisser présager un répit, voire une issue favorable, mais il n’en fut rien. Le procès s’est déroulé pendant la période Neptune (19/12 au 19/01) qu’on retrouve en Maison XII, conjoint à Jupiter et à la Lune, opposé à Saturne et au trigone de Pluton. Un sextile du Soleil en Lion, pouvait permettre d’espérer un verdict clément, mais le sextile ne fut pas assez « fort » pour convaincre ceux qui le jugeaient. En effet, sur 601 personnes présentes, 300 votèrent contre et 301 pour la peine capitale… Guillotiné au tout début de la période Mars de sa RS, l’opposition de Saturne sur la pointe de la Maison VII et maître de Maison III, laissait peu de chance au monarque de s’imposer à ses juges. Tout étaient déjà joué quelques jours après son anniversaire, quand Mars fut rejoint par la progression de l’Ascendant de RS (le 26 août) lorsque la nouvelle de la chute de Longwy et de la menace qui pèse sur Verdun arrive à Paris. Le Clergé réfractaire et les nobles sont systématiquement présentés comme des traîtres, alliés des émigrés et des ennemis de la France…


Il n’est pas impossible que Mars ait été en Maison XII aussi, conjoint à la pointe de l’Ascendant. Cela représenterait une différence d’heure de naissance d’une douzaine de minutes, ce qui n’est pas impossible, car à l’époque, les pendules n’étaient certainement pas aussi précises qu’aujourd’hui… Quoi qu’il en soit, cette position de Mars fut symbolique d’une année marquée par les objets « tranchants » représentés par cet astre. Sachant que l’Ascendant représente la tête, comme le signe du Bélier dont Mars est maître, il est facile d’établir un lien entre le dieu de la guerre dans cette RS et l’événement malheureux qu’il prédisait. Mais, rassurez-vous ! Même si vous avez mars à l’Ascendant dans votre Révolution Solaire, vous ne risquez pas pour autant une telle issue cette année ! J Cela dit, cette position sera révélatrice d’incidents de parcours possibles qu’il conviendra d’analyse avant qu’ils ne deviennent une source de troubles ou de conflits, d’erreurs ou d’incidents fâcheux. C’est pourquoi l’analyse prévisionnelle est si importante ; car elle permet de prévoir, donc de prévenir autant que possible d’un destin qui n’est jamais le dernier à se jouer de nous en tendant toutes sortes de pièges en travers de notre route… N’hésitez donc pas à me contacter si vous êtes en période anniversaire, ou si vous avez besoin d’informations judicieuses sur la tendance à venir dans les domaines sensibles de votre vie. Je serai heureux de vous aider http://www.ablas-astrology.com/rs.htm

2 comments:

PROFECTIONS said...

Bonjour,

je ne suis pas d'accord concernant Pluton qui indiquerait une mort prématurée de la mère. Mon fils ayant Pluton sur la cuspide de IV, je suis encore en vie à 63 ans
LES ANCIENS ASTROLOGUES ne se servait absolument pas de Pluton, et pourtant, ils avaient des résultats satisfaisant

Nicole

PROFECTIONS said...

J'ai étudié pendant une année entière le thème de Louis XVI avec les 7 planètes traditionnelles, les étoiles fixes et les part, ainsi que les antisces
comme quoi, et lorsque je vois que Pluton est mis à toutes les sauces, cela me fait bondir.
On se sert d'URANUS et de NEPTUNE en tant qu'étoiles fixes, et on regarde si elle sont activés sur les angles du thèmes, par opposition ou conjonction

Nicole