Monday, March 18, 2013

2014, il faut y penser...


On a beaucoup parlé de la « fin du monde » en 2012. Elle était prévue pour le 21 décembre. De nombreuses personnes s’étaient préparées. On est même allé jusqu’à construire des abris souterrains en béton qu’on a bourré de vivres pour plusieurs mois, voire plusieurs années. Certaines régions en France et à l’étranger furent désignées pour abriter les « rescapés » ou protéger les « « élus » qui devaient survivre aux maintes catastrophes qu’on attendait. Il ne s’est rien passé…

J’avais monté le thème du 21/12/2012 mais je n’y ai trouvé aucune configuration astrale révélatrice d’un tel chaos annoncé. Alors je me suis dit « peut-être que la traduction ou l’interprétation faite de la prophétie est fausse. » C’est ce qui m’a incité d’abor à regarder la carte du ciel du 21/12/2013. Je l’ai trouvée plus éloquente en matière d’aspects dissonant ou d’alignements planétaires. Cependant, c’est surtout le thème du 1er janvier 2014 qui a retenu mon attention. Je l’analyserai de façon beaucoup plus complète devant ma caméra pour en faire une vidéo que je publierai sur YouTube avant la fin de cette année.

Vous me direz que nous ne sommes qu’en mars, huit mois et demi avant le 1er janvier. Donc, on a le temps ! Oui, mais le temps passe vite et je crois qu’il serait utile dores et déjà d’y penser : 2014 promet d’être une année très mouvementée…

La nouvelle Lune aura lieu le 1er janvier. En soi c’est déjà un événement cosmique intéressant, dont la carte du ciel fournit des informations utiles sur la tendance du mois (ou presque) qui va suivre. Cependant, quand cette configuration (conjonction Soleil/Lune) se produit le premier jour de l’année (fait extrêmement rare) la coïncidence astrale n’est pas anodine car l’influence de ce « rapprochement des pôles » représentés par les deux luminaires (Soleil et Lune) indique en substance un court-circuit énergétique dont les conséquences se répercuteront non pas sur un mois, mais sur douze…

Par ailleurs, ce jour-là la nouvelle Lune se produira très exactement sur Pluton. Le dieu de la mort et des remises en question profondes qui s’appliquent à cet état de « non-être », passage obligé vers une autre vie. Comme l’expliquait Socrate quelques heures avant son exécution : « la vie mène à la mort, qui mène à la vie… » Gageons donc que 2014 soit marquée par des destructions massives dues à la folie des hommes autant qu’à la météo et aux catastrophes naturelles. La présence de Mercure, tout proche, montre à quel point les mentalités, la perception des choses de la vie, la façon de penser et le dialogue seront affectés par les événements majeurs qui se produiront.

En soi, l’énergie de cette conjonction est suffisante pour indiquer une année de bouleversements et de destructions des valeurs fondamentales sur lesquelles reposent ou on été bâties nos sociétés, qu’elles soient orientales ou occidentales. Les mouvements d’humeur des peuples insatisfaits qui s’insurgent et se heurtent aux pouvoirs qui les oppriment depuis trop longtemps est flagrante depuis l’entrée d’Uranus en Bélier, en mars 2011 (on l’appelle le printemps arabe). Et justement, Uranus continuera de jouer son rôle de réformateur en 2014, avec davantage d’ardeur et de violence, peut-être, qu’au cours des trois années précédentes. En effet, non content d’être au carré de la conjonction Soleil/Lune/Mercure/Pluton, il sera également opposé à Mars en Balance, lui aussi au carré de cette conjonction ! Sachant que Mars séjournera exceptionnellement en Balance jusqu’au 27 juillet 2014, les tensions que représente cette puissante configuration seront très certainement responsables d’un regain d’agressivité et de réactivité, tant de la nature humaine que de la nature elle-même pendant plus de 8 mois, ce transit de Mars en Balance ayant commencé début décembre 2013…

Et puis, s’il fallait une cerise sur le gâteau, c’est Jupiter, la plus grosses « cerises » du système solaire, qui la représentera. Sa position en Cancer, opposée à la quadruple conjonction en Capricorne et aux carrés de Mars et d’Uranus, fera l’effet d’une loupe sur les troubles produits par les dissonances cosmiques entre le Soleil, la Lune, Mercure, Pluton, Mars et Uranus. Jupiter séjournera en Cancer jusqu’au 17 juillet, restant ainsi au carré de Mars en Balance plus longtemps encore, puisque les deux astres changeront de signes à seulement dix jours d’intervalle.

Certes, Saturne, au trigone de Jupiter et, beaucoup moins fortement, de Neptune, aura un effet atténuateur, voire « adoucissant », mais je crains que sa bonne volonté ne soit pas suffisante pour empêcher les excès produits par tous ces astres aux carrés et en opposition les uns des autres…

Si la politique, l’économie, la météo, la croûte terrestre elle-même et la nature humaine sont malmenées par ces sévices cosmiques, les pays et personnes représentés par les signes concernés (Bélier, Cancer, Balance et Capricorne) seront plus particulièrement touchés. Cependant, rien est négatif en ce bas monde (sauf peut-être la façon dont l’être humain perçoit les choses qui lui arrivent) et c’est souvent dans la souffrance et la difficulté que les plus beaux efforts, les plus belles actions ramènent le bien-être et la paix, la réussite et les honneurs dans un monde en voie de reconversion profonde qui passera sans aucun doute par la remise en question totale des fausses valeurs sur lesquelles il s’est construit depuis le début de la révolution industrielle vers 1900.

Je reviendrai sur les mouvements planétaires et leurs influences pour chacun des signes du zodiaque dans différents articles et vidéos d’ici à la fin de cette année. En attendant, je vous souhaite une agréable semaine en restant à votre disposition pour toute question ou analyse astrologique détaillée.

Roland Legrand
© 18/03/2013

No comments: