Monday, March 18, 2013

Le retour de Vénus


Le retour de Vénus

Chaque année, Vénus revient sur sa position initiale dans un thème. Cet évènement correspond au début d’un nouveau cycle en rapport avec la symbolique de Vénus (l’amour, la créativité, les bonnes choses de la vie…) Pour illustrer cet article, j’ai choisi la position de Vénus d’une amie dont l’objectif principal cette année est d’avoir un enfant. Que nous révèle cette carte du ciel pour répondre à cette question ? Accessoirement, mais c’est une démarche incontournable, comment procéder pour établir une telle carte du ciel et en définir l’évolution dans le temps comme je l’ai fait ci-contre ?

La partie « calculs »…

Tout d’abord il convient de déterminer avec précision la position natale de Vénus. Ceci peut être fait à l’aide des éphémérides et d’une calculatrice scientifique, mais la plupart des programmes d’astrologie vous donneront la réponse en quelques secondes. Dans cet exemple, Vénus se trouve à 2°38’ dans le signe du Sagittaire. Le retour sur cette position précise s’est produit le 18 décembre à 8h02, heure française. Le thème est établi pour la région Sud parisienne. Comment suis-je parvenu à cette date ? Là, il m’a fallu sortir les éphémérides et la calculatrice scientifique… Je passe sur les détails rébarbatifs pour aborder la méthode de découpage du thème en douze périodes correspondant aux douze signes...

Je sais par les éphémérides que Vénus repassera de nouveau sur sa position initiale dans le thème de cette personne, le 10 octobre 2013. Je compte le nombre de jours qui séparent ces deux dates (entre le 18/12/2012 et le 10/10/2013) et j’obtiens 296.

Sachant que le cercle comporte 360°, je le divise par 296 pour obtenir la correspondance pour une journée. J’obtiens 1.2° pour un jour et si je divise les 30° qui constituent un signe complet, j’obtiens 25. Cela veut dire que la valeur d’un signe est égale à 25 jours. Ensuite, à partir du 18 décembre, avec un ascendant à 18° du Sagittaire, une règle de 3 s’impose pour savoir combien de jour le sépare de la fin du signe, soit 12° que je divise par 1.2 pour obtenir 10, c’est-à-dire 10 jours. Ce résultat me permet de mettre la date du 28 décembre (18 + 10) sur la limite du Sagittaire. Ensuite, j’ajoute 25 jours à cette date, ce qui m’amène au 22 janvier 2013 et je procède ainsi jusqu’au début du dernier signe sur cette carte, le Scorpion. Notez qu’il faut tenir compte de la durée de chaque mois, 31 jours en décembre et janvier, 28 jours en février, 31 jours en mars, etc. J’ai donc ainsi placé une date sur le début de chaque signe pour analyser cette « révolution vénusienne » de façon chronologique en m’appuyant sur les configurations impliquant chacun des astres maîtres des signes en question, comme je le fais pour l’analyse de la révolution solaire.

L’analyse

Il faut d’abord tenir compte de la position de Vénus en Maison et des aspects qu’elle reçoit pour obtenir une impression générale de toute la période. Ici on trouve Vénus en Maison XII, conjointe au Nœud Sud (donc opposée au Nœud Nord), au carré de la conjonction entre Neptune, Lune et Chiron en Poissons, au trigone d’Uranus et opposé à Jupiter. Le pronostic en matière de réalisation du projet de concevoir un enfant passera donc essentiellement par ces différents éléments et les domaines de vie qu’ils représentent.

Le trigone d’Uranus est l’aspect le plus bénéfique. Il propose un changement en rapport avec la vie sentimentale et la procréation, que représente doublement Vénus, car elle est, en plus maîtresse de Maison V dans ce thème. Uranus, maître de Maison II en III, est indicatif de l’influence de l’alimentation (diététique) et de l’orientation intellectuelle (pensée positive) sur l’énergie vitale nécessaire pour mener à bien ce projet.

La conjonction du Nœud Sud et la position de Vénus en XII montrent que cette grossesse est appréhendée comme une épreuve et qu’elle déclenche des angoisses, de l’incertitude et des troubles divers de la personnalité, voire du psychisme. Un travail semble nécessaire pour rétablir l’harmonie intérieure et le dynamisme physiologique nécessaire.

La sexualité est représentée par la Lune, maîtresse de Maison VIII. Conjointe à Neptune et Chiron, celle-ci semble source de trouble ou de confusion. Le carré de Vénus sur cette conjonction accentue cet effet, tout en produisant une tendance à se réfugier dans l’imaginaire (Neptune) pour compenser un manque ou certaines indispositions du partenaire. Celui-ci est représenté par Mercure, maître de Maison VII, en Maison XII, proche de Vénus. On voit qu’il serait plutôt bien disposé par rapport à ce projet, mais Mercure recevant pratiquement les mêmes aspects que Vénus, il est probable qu’il ne se sente pas vraiment à la hauteur ou qu’il doute de lui-même ou de la capacité de son épouse à mener à bien une grossesse cette année… Finalement, Mercure étant diamétralement opposé à Jupiter dans une inversion de domicile (Mercure, maître des Gémeaux en Sagittaire et Jupiter, maître du Sagittaire en Gémeaux) on peut se demander si dans son for intérieur (Maison XII) cet homme n’est pas en contradiction totale avec le désir de son épouse, sans l’exprimer ouvertement (incidence de la Maison XII)…

Quoi qu’il en soit, et pour résumer l’ensemble de cette analyse succincte, si l’on veut déterminer les meilleures périodes pour la conception de l’enfant, il faudra miser sur les périodes correspondant aux configurations harmoniques. On se servira des dates indiquées au début des signes autour du thème et du système de progression de l’ascendant sur tel ou tel point sensible.

On a par exemple, le passage sur Uranus, qui correspondrait à quelques jours après le 13 mars (vers le 17 ou 18). Si la relation produit le miracle attendu, lorsque Jupiter sera rejoint par l’Ascendant, la grossesse prendra de l’ampleur. Cela correspondrait environ au 15 mai. Si tout se passe bien, la naissance pourrait se produire aux alentours de la date correspondant au passage de l’Ascendant progressé sur Vénus dans ce thème, soit fin septembre/début octobre. Il faut cependant tenir compte des aspects qui impliquent Uranus (le carré de Pluton), Jupiter ou Saturne, qui peuvent faire pression. Pourtant, cette personne étant du signe du Scorpion, la présence de Saturne ici, au trigone de l’amas en Poissons (Lune, Chiron et Neptune) semble favorable à la réalisation concrète du projet, d’autant plus que cet astre est au sextile de Pluton, qui symbolise la régénération et la capacité à gérer les modifications physiologiques pour que l’événement tant attendu se produise dans les meilleures conditions. Je vous tiendrai informés sur cette page dès que j’aurai des nouvelles de cette personne à ce sujet. En attendant, je lui souhaite une totale réussite, une grossesse agréable, un accouchement idéal et un magnifique bébé J

Si vous souhaitez obtenir des informations au sujet de "votre" retour de Vénus, contactez-moi par email roland@ablas-astrology.com pour organiser une consultation.

No comments: