Thursday, April 28, 2016

Trois nouveauté sur le site de l'école ABLAS !


Je n’ai pas chômé ces dernières semaines !

La relecture, correction, révision et augmentation de mon cours d’astrologie à donné naissance à la “méthode ABLAS” qui se démarque de plus en plus de l’approche traditionnelle de l’astrologie. j’ai terminé hier soir le premier tome (il y en aura quatre) de ce cours qui s’adresse aux débutants comme à tous ceux qui souhaitent synthétiser leur connaissance concrètement et de façon structurée. De même, si vous êtes sensible à “mon” astrologie, ce cours vous permettra d’obtenir toutes les informations utiles sur ma méthode en vue d’une application rapide et efficace dans les analyses que vous ferez. Le premier tome vient de paraître sur Amazon, mais vous pouvez également me le commander directement. Je vais créer une page de commandes directes de mes ouvrages sur ce site dans les prochains jours. Je vus invite à découvrir ce livre en cliquant sur l’image de couverture ci-contre. Vous pourrez le feuilleter directement sur le site d’Amazon.

Quoi d’autre ?…

Ah oui ! Il y a une semaine, j’ai fait un rêve. Enfin, je pense que c’était plutôt un “voyage astral”… Vous savez que j’ai beaucoup pratiqué le voyage astral dans les années soixante dix, puis dans les années quatre ving dix. Ces expériences m’ont permis de glaner toutes sortes d’informations utiles qui m’ont beaucoup aidé dans la vie. En astrologie, par exemple, mon approche analytique s’est développée et modifiée au fil des ans grâce à des expériences nocturnes au cours desquelles je faisais des rencontres pédagogiques passionnantes et révélatrices. Comme je suis dans l’astrologie 24h/24 et 7j/7 mon cerveau est en perpétuelle ébullition. Il se pose plein de questions en continu. Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? et je n’obtiens pas nécessairement de réponses immédiates et précises… Mercredi dernier, toutefois, je me suis réveillé après avoir un “rêve” dans lequel je débattais d’astrologie avec “quelqu’un”. Je ne sais pas qui, mais je soupçonne qu’il pouvait s’agir de mon “guide”, celui qui m’a déjà confié tant d’informations que j’ai mis en pratique avec la plus grande satisfaction. Ce matin-là, le souvenir de la conversation était vivide et précis. “Tu vois, m’expliquait-il, pour analyser une révolution solaire et obtenir les meilleurs résultats, tu dois dresser un thème des mi-points entre le natal de la personne et sa RS… Cette approche te permettra de faire une synthèse de son énergie de base confrontée à celle de l’année à venir…” Cette révélation m’intrigua et m’intéressa énormément tout de suite. Un seul point restait à éclaircir : comment procéder pour la datation des événements par périodes de temps, comme je le fais depuis 1998 ? Il répondit : “Tu continue d’utiliser le même système, c’est parfait…”
A votre avis, qu’ai-je fait en me réveillant ce matin-là ? Hé oui, vous avez raison, je me suis “jeté” sur mon ordinateur et j’ai commencé à établir des thèmes composites de natal-RS pour vérifier les dires de cette entité particulièrement attentionnée à mon égard. Les premières vérifications me parurent vraiment pleines de bon sens ! Du coup, je me suis lancé. J’ai analysé plusieurs RS de cette façon. La mienne et celles de mes proches, d’abord. Les résultats sont étonnants… J’ai donc décidé de mettre cette nouvelle approche au service de ma clientèle. Si vous souhaitez en faire l’expérience, vous bénéficierez de la version vidéo au prix de l’audio - 10€ remboursés si vous réglez par PayPal. Pour commander, cliquez ICI et, dans la partie commentaires, indiquez que vous désirez une analyse “composite” de votre RS 2016. Je ferai ce travail et vous le livrerai par téléchargement au format mp4 ou en mode privé sur YouTube dans les meilleurs délais (une semaine environ). Merci d’avance de votre confiance ! Je suis tellement sûr de cette méthode que je n’offre même pas un remboursement en cas de non conformité de l’analyse avec ce que vous vivrez au cours de cette Révolution Solaire ! C’est vous dire…

Quoi d’autre encore ??

Ah oui, j’allais oublier… Je viens de m’équiper d’un téléviseur de grande taille. Bof, me direz-vous… Non, pas bof ! Car je vais l’utiliser pour réaliser les vidéos que vous commanderez et celles que je mettrai en ligne sur YouTube ! A la place de mon tableau blanc, quelque peu archaïque, vous l’avouerez, je me lance dans le progrès ! Derrière moi, l’écran de 124 cm de diagonale sur lequel sera affiché le thème en question. Ce système va me permettre de “switcher” entre plusieurs thèmes, pour donner davantage d’informations utiles et pour créer des animations qui vous aideront à mieux comprendre et à suivre ce que j’explique. Ce nouveau “tableau” sur lequel je continuerai d’écrire avec des feutres effaçables, sera également le bienvenu en séminaires pour mes présentations ainsi que pour les cours que je vais prochainement mettre en ligne… Et quand est-ce que je dors ? Demanderez-vous… On verra. Pour l’instant, je suis atteint de la fièvre du travail, un travail qui me passionne, donc qui ne me fatigue pas… Le téléviseur sera livré samedi. je vais le préparer pour le séminaire de dimanche, qui sera filmé. A suivre…

A bientôt pour un autre article sur ce site :)

© Roland Legrand - 28 avril 2016

Wednesday, April 20, 2016

L'Australie dans ma vie

Le 27 décembre 1969, j’atterrissais sur le sol australien pour la première fois de ma vie. J’avais 19 ans et demi… J’avais décidé de partir à l’aventure dans ce pays/continent dix sept fois la taille de la France. En termes de découverte, cependant, c’est surtout celle de moi-même que j’allais faire. Avec Chiron en Maison 1, je ne le savais pas encore à cette époque, mais ma première mission karmique était de savoir qui j’étais profondément et ce que je valais vraiment. Il fallut une dure déception sentimentale pour m’ouvrir la route vers un destin bien différent de ce que j’imaginais en quittant la France le jour de Noël 1969…

Ce n’était pas juste un autre pays que j’allais découvrir dès les premiers jours sur le sol australien, c’était carrément “une autre planète” ! Je me souviens encore précisément des rues des faubourg d’Adelaide, capitale du sud de l’Australie (South Australia) avec ses trottoirs en bois donnant accès à des boutiques diverses abritées par des vérandas aux toitures de tôle ondulées, et de certaines rues en terre rouge, non bitumées, qui me donnèrent l’impression d’être entré dans un western américain. Je me souviens aussi des voitures dont les tailles et les forment faisant indéniablement penser à l’Amérique. L’accueil reçu de tous ceux que j’ai rencontrés était toujours chaleureux, amical et empressé de savoir si “j’aimais l’Australie”, ce que j’en pensais comparé à la France, qui faisait rêver bien des gens à la fin des années soixante, alors qu’il fallait encore passer par un opérateur pour téléphoner en France à mes parents, à des coûts particulièrement élevés et une qualité de communication très aléatoire…

J’étais parti pour réussir dans la musique. A 17 ans j’avais fondé un groupe de rock en France. J’espérais m’insérer dans la profession en Australie, avec l’aide de ma très jeune épouse australienne (elle avait 17 ans et moi 19, quand nous nous sommes mariés pour que j’obtienne le visa de résidence permanente dans son pays. Le rêve musical ne s’est pas réalisé. Mon couple n’a pas duré. La rupture m’affecta beaucoup pour différentes raisons. En juin1974, je suis parti à Sydney. Cette nouvelle résidence marqua le début d’une recherche philosophico-spirituelle qui perdure encore aujourd’hui. Seul dans une petite chambre sur Victoria Street, Kings Cross, je me suis mis à lire, à écrire, à composer et à peindre comme jamais je ne l’avais fait et comme jamais je le referai. Il m’est arrivé d’écrire 150 pages de mon “journal intime” en une journée !  L’astrologie allait devenir toute ma vie. Progressivement, au fil des mois, plus je découvrais cette science, plus je m’immergeais dans ce besoin de savoir qui me permettait de comprendre et d’apaiser ma douleur morale en la transcendant autant que possible par l’acquisition de la connaissance, autant que par l’art. L’astrologie, la musique et la peinture étaient mes meilleures amies…

Bien que je sois né en France, j’ai toujours considéré être vraiment né en Australie parce que c’est dans ce pays que je suis “mort à moi-même” pour renaître tel que je devais être quand je suis venu sur cette Terre. Quand je retourne là-bas, ce n’est pas le contact avec la vie telle qu’elle s’est développée au fil des décennies qui m’intéresse et m’interpelle profondément. C’est la terre, les arbres gigantesques et magnifiques, des arbres dont la puissante énergie me redonne de la force et l’envie irrésistible de continuer mon œuvre, mon “combat”. Il est probable que je finirai mes jours en Australie. Je suis revenu en France en juillet 2010 pour des raisons familiales. Depuis que ma mère n’est plus de ce monde et que mon fils est sorti de la Légion Etrangère où il s’était engagé en 2008, je sens de plus en plus l’appel du continent “down under”. Il me réveille la nuit. Je fais des rêves symboliques et révélateurs. Je suis paisible et serein, car nous ne sommes plus en 1969 et retourner là-bas n’est plus aussi coûteux et compliqué. A l’époque le vol comprenait trois escales et paraissait interminable. Aujourd’hui, il n’y en a plus qu’une selon la compagnie choisie. Dans quelque temps, Paris-Sydney deviendra un vol direct.

En 2000, j’ai organisé le premier séminaire “astro-tourisme” en Australie. Ce fut un succès qui m’incita à refaire l’expérience l’année suivante et ainsi de suite jusqu’en 2008. Loin d’être lucratif, ces séjours étaient surtout pour moi source du plaisir de faire découvrir et apprécier “mon” pays. Le séminaire de cette année est envisagé exactement pour cette raison. Le programme d’astrologie est souple et adapté au programme touristique que j’envisage aussi comme une immersion. Le petit groupe que nous formerons (six à huit personnes maximum) bénéficiera d’abord d’un climat agréable, car l’hiver dans le Queensland côtier est une saison très agréable. Plus doux que certains été en France… Nous profiterons de la plage, de la nature (qui impressionne tous ceux qui la découvre au cours des marches en forêt et autres excursions prévus) et de la ville, bien sûr. On ne manque de rien en Australie. Le pays s’est occidentalisé énormément en quelques décennies. Les participants sont logés dans des “units” ou “holiday apartments” d’excellente qualité, tant du point de vue confort que du point de vue “surface vitale” jamais en dessous de 50 m². L’association de l’astrologie, du tourisme et de la découverte du pays, a donné naissance à des vocations. Deux des quelques 60 personnes qui sont venus au fil des ans pour ces séminaires, se sont installées en Australie, l’une à Sydney et l’autre à Perth.

Si vous avez envie de faire cette expérience en 2016, prenez connaissance du programme en cliquant ICI. Il n’est pas rigide, mais adaptable. Je ferai l’impossible pour que chacun rentre en France avec un souvenir impérissable et l’envie de retourner sur cette “autre planète” pour y faire d’autres découvertes extraordinaires. En attendant ce jour, venez déjà goûter au plaisir que je prévois de vous faire partager.

Par ailleurs, si vous voulez savoir comment le séjour se passera pour vous, du point de vue astrologique (c’est important) n’hésitez pas à me poser la question sur cette page du site http://www.ablas-astrology.com/page3.htm et je vous répondrai dans les délais les plus brefs (48 à 72 heures environ).

A très bientôt donc et merci de votre intérêt pour l’astrologie, pour mon travail et pour ce séminaire astro-tourisme 2016 en Australie !


Wednesday, April 13, 2016

L'astrologie au service du développement personnel


Le 1er mai je propose un séminaire d’astrologie à Agde. Le sujet est dans le titre de cet article. L’astrologie, il me semble, est trop utilisée pour décrire la personnalité et l’avenir, avec un regard sur le passé, avec une approche encore très déterministe pour être vraiment utile en termes de développement personnel. Que veut dire “développement personnel” si ce n’est développer ses qualités et potentialités aux dépens de ses défauts, lacunes ou tares, quels qu’ils soient ? J’entends trop souvent dire au cours des séminaires : “ah! j’ai Saturne ici, Pluton là, Uranus entre les deux, je suis foutu/e !” Dans une société aussi négative que la nôtre, une société où les drames et les catastrophes alimentent les médias avides de scandales et de scoops en tous genres, il est parfois difficile de prendre conscience des potentialités pour le exploiter au mieux en vue de progresser vers les sommets qu’on est venu atteindre ici-bas…



La carte du ciel ci-contre est explicite. C’est ce qu’on pourrait appeler, un thème d’exemple ou “un cas d’école”… Cette personne a d’excellentes capacités de création et de réalisation représentées par les beaux trigones dans son thème, mais elle reste bloquée par ce que représente les carrés et oppositions impliquant la Lune, Jupiter, Saturne, Chiron, Uranus, et Pluton. La Lune et Jupiter en Maison XII montrent l’incidence d’évènements passés pouvant remonter à la période intra-utérine qui continuent de perturber son quotidien et empêchent cette personne de réaliser pleinement sa vie.



Et pourtant, le sommet de sa pyramide, le MC, où se trouvent Saturne et Chiron au trigone de Mercure et Vénus d’un côté et de Neptune de l’autre, sont de puissants atouts pour réussir. Créativité intellectuelle (Mercure et Vénus), intuition (Neptune) et pragmatisme (Saturne) sont pourtant à sa disposition pour réussir. Seulement voilà, au Japon peut-être plus qu’ailleurs, l’influence des codes et des principes de hiérarchie et de respect des traditions, cantonnent souvent les gens dans une logique de vie qui n’a rien à voir avec ce qu’ils aimeraient et pourraient faire s’ils s’en accordaient le “droit”…



Que faut-il faire alors pour se débarrasser des principes acquis par une éducation trop rigide, par des motivations profondes issues de traumatismes trop anciens pour qu’on s’en souvienne ? Faut-il se résigner et continuer tant bien que mal, sans conviction et sans autre espoir “qu’un jour” la chance sourira et la vie deviendra merveilleuse à tout point de vue ? Comme l’on joue au loto sans croire un instant qu’on va gagner, mais en espérant timidement quand même qu’on a une toute petite chance puisque d’autres gagnent, on joue sa vie avec une vision utopique d’un avenir qu’on souhaite meilleur, mais qui rappelle tous les jours qu’il aura plutôt tendance à décevoir…



Le premier élément de réponse réside dans l’idée que c’est une affaire de choix. Quand j’entends dire “ah, mais moi, je n’ai pas le choix, que voulez-vous, c’est comme ça…” Très bien, donc, il n’y a plus d’espoir ? Pourquoi solliciter un conseil si on n’est pas disposé à le suivre puisqu’on a décidé de rester dans les limites qu’on s’est progressivement imposé depuis le début de sa vie ? Par contre, si l’on est disponible au changement d’attitude face aux éléments de la vie, tout devient possible.



Le deuxième élément réside dans la visualisation de l’objectif à atteindre. Sans objectif, sans but, tout voyage devient impossible. Ou bien vous prenez votre voiture et vous roulez au hasard jusqu’à la panne d’essence. Sans aucun but, le chemin de vie devient un chemin de perdition. On marche dans le noir, on avance sans savoir où l’on va, on navigue sans gouvernail et on est baladé par les impondérables et les changements extérieurs sans emprise sur ce qui peut et doit arriver. On est manipulé par un destin, victime de soi-même et des autres, dans un état de survie, en quête de compensations offertes “généreusement” par des marchands de rêves qui proposent des plaisirs éphémères et illusoires…



Lorsque ces deux principes sont acquis, c’est-à-dire compris et acceptés, on peut avancer de façon positive et pragmatique pour tirer parti de ses atouts, pour profiter de la vie qu’on est venu mener sur cette Terre en cessant progressivement de fonctionner par rapport aux influences extérieures. La question est de savoir si l’on souhaite être ce que l’on est ou ce que les autres attendent que l’on soit. Tout le monde répond : “je veux être ce que je suis évidemment !” Mais, qui êtes-vous ? Le savez-vous ? Si je vous demande de vous décrire, allez-vous piocher dans ce que vous entendez de vous depuis toujours ou allez-vous exprimer ce qui réside vraiment “dans le fond de vos tripes” ?



Le but suprême est la liberté d’Être. La route est longue pour la plupart d’entre nous, qui n’atteignent malheureusement pas le sommet de leur “pyramide” avant de quitter cette vie. Le résultat est une réincarnation approximative pour tenter de comprendre en reproduisant des schémas et en s’évertuant une fois de plus à se débarrasser des préjugés, des règles faussement inculquées et des sévices des traumatismes les plus durs et les plus anciens. C’est un cycle infernal d’où il faut absolument sortir vainqueur. La seule façon d’y parvenir est de se prendre en mains et d’assumer un rôle sur le plan humain et, de préférence, celui pour lequel on s’est programmé avant de naître. Je ne suis pas devenu astrologue par coïncidence. L’astrologie est toute ma vie parce qu’elle est ma mission. Je l’ai compris dès les premiers contacts avec cette science magique. Depuis plus de quarante ans je m’évertue à transmettre ce message d’espoir : “soyons positifs et tout devient possible !” C’est ce que je vous propose de découvrir et de comprendre en vue d’une mise en pratique immédiate, au cours de ce séminaire. Mais c’est aussi un message que je délivre dans toutes mes analyses, dans mes écrits, dans mes formations et dans mes consultations. Je vous invite à Agde le 1er mai, fête du travail et du bonheur aussi, “grâce” au muguet, mais grâce à vous-même surtout ! :) Cliquez ICI pour plus de détails au sujet de cette journée.



Je profite de nouveau de cet espace pour vous rappeler l’aventure australienne, un séjour particulièrement intéressant à l’autre bout du monde. J’aime ce pays et j’ai vraiment envie de vous le faire découvrir. Faites-vous plaisir ! Vous ne le regretterez pas. Satisfaction garantie et découverte d’un autre monde assurée. Mon encadrement bienveillant et ma connaissance du terrain sont les meilleurs atouts pour réussir cette aventure à l’autre bout du monde. Cliquez pour consultez la brochure et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des attentes particulières. Je vous répondrai par retour d’email. Toutes les personnes qui participeront auront un lien subtil entre elles. Nous l’avons constaté à chaque fois, depuis l’an 2000 année du premier séjour « astrotourisme » en Australie. C’est pourquoi chacun de ces séminaires fut si agréable et passionnant. Profitez-en cette année pour passer le 14 juillet sous les tropiques, mais sans la chaleur torride de l’été…



© Roland Legrand - 13 avril 2016

Wednesday, April 6, 2016

LA NOUVELLE LUNE DU 7 AVRIL 2016

Je suis à Osaka depuis le début du mois. Du 9 au 16 avril je recevrai des japonais en consultation et je ferai deux conférences pour introduire ma philosophie et mon travail dans ce pays fascinant. Kana Fukui sera mon interprète. J’apprends doucement la langue nippone, mais j’avoue que je suis loin de pouvoir m’exprimer couramment… La nouvelle Lune se produit en Bélier, proche d’Uranus, au carré de Pluton en Capricorne et à l’opposé de la Lune Noire en Balance. Le Bélier est le signe astrologique du Japon. J’espère que cette configuration puissante ne produira pas un autre séisme dévastateur ou toute autre catastrophe naturelle ici, ni ailleurs dans le monde…

Heureusement, Saturne et Mars en Sagittaire forment un trigone avec la conjonction Soleil/Lune/Uranus, mais également des carrés avec Jupiter et Neptune. Il est donc probable que ces énergies cosmiques quelque peu dissonantes se traduisent par des troubles terrestres divers… Vous me direz : “on en a pris l’habitude…” Depuis quelques années, le monde est bien servi en perturbations météorologiques, en drames sociaux, en conflits armés, en querelles de clochers et en scandales en tous genres… Alors, pourquoi ne pas continuer dans cette veine, puisqu’elle est devenue une habitude ? Hum… Personnellement, je pense qu’il faut réagir pour éviter le pire. En Europe on ne croit plus au pire depuis que le spectre de la deuxième guerre mondiale s’est effacé derrière la réconciliation heureuse avec l’Allemagne. Le fait de ne pas croire a-t-il une influence sur la réalité ? Je vous laisse le soin de répondre à cette question…

Le signe du Bélier, régit pas Mars, dieu de la guerre, est aussi celui de l’énergie martiale, de la discipline, du courage, de la force et de l’autorité qui gagne ou qui veut gagner. C’est le signe du sprinter, plutôt que celui du marathonien. C’est le signe de la réactivité et de l’impulsivité, de l’agressivité et des incidents qui en découlent… Pendant cette lunaison, il conviendra donc de faire un gros effort de modération au lieu de s’emporter et de se retrouver dans des situations délicates et compromettantes. Ce que l’on dit ou écrit peut avoir des répercussions beaucoup plus graves que ce qu’on avait l’intention de produire au moment où l’on s’est exprimé. Uranus rend nerveux, Pluton rend destructeur et la Lune Noire augmente la part de paranoïa présente en chacun de nous à différents niveaux… Il faut lutter contre tout cela ! Il faut cultiver la compassion en évitant de se sentir victime des autres alors qu’on l’est plus souvent de soi-même, de ses peurs, de ses désirs, de ses pulsions et des erreurs qui en découlent…

Cela dit, cette nouvelle Lune en Bélier, premier signe du zodiaque, sera propice aux démarrages, aux nouveaux départs. Si vous avez un projet, inaugurez-le à partir du 7 avril, avant la pleine Lune du 21, quand nous passerons dans le cycle de fermeture plutôt que d’ouverture. Le trigone de Saturne vous permettra d’envisager les choses sur le long terme, tandis que celui de Mars vous aidera à faire preuve d’ambition et d’initiative pour réussir dans le domaine où vous agirez. L’esprit d’entreprise est représenté par le signe du Bélier, mais il ne garantit pas le suivi des choses. C’est pourquoi le trigone de Saturne est si utile. Il donne à Mars, maître du Bélier, une nature plus réfléchie et mieux organisée. Cette combinaison d’énergies cosmiques puissantes sera source de réussite. Faites preuve de courage et de détermination. C’est cela qui paie ; pas les plaintes stériles qui ne font qu’augmenter l’insatisfaction et le désir de tout “plaquer” plutôt que de s’évertuer malgré les éléments hostiles et les obstacles à surmonter. Appelons-les des “radicaux libres” contre lesquels les meilleures crèmes finissent par être inutiles. Ne focalisons pas sur ce qui ne va pas, mais sur ce qui nous permet ou permettra d’aller mieux… Arrêtons de nous plaindre et de mettre la faute des dysfonctionnements de nos vies sur les autres. La Lune Noire opposée à cette nouvelle Lune est notre reflet dans la glace, celui qu’on n’aime pas, celui qu’on voudrait changer si on en avait le pouvoir. Et on l’a ! Peu de gens aiment leur reflet dans la glace. Ils se trouvent moches, vieux ou pas assez ceci ou cela. Acceptons ce que nous sommes avec le souci d’améliorer notre image intérieure au lieu de focaliser sur la pointe de l’iceberg… Notre reflet dans la glace deviendra plus clair et plus agréable quand nous aurons vaincu nos démons intérieurs au profit d’une approche résolument positive et altruiste de la vie.

Cette nouvelle Lune sera source de renouveau si nous acceptons qu’il est encore possible de sortir de la crise. Pas celle dont parlent les médias, mais notre crise intérieure personnelle et intime. C’est une crise de l’âme qui cherche à s’évader de son emprisonnement par nos consciences ! Nous vivons trop dans le mental et le calcul qui tuent la spontanéité avec laquelle nous devrions aborder chaque instant de la vie. Le temps passe vite ; ne le perdons pas à déplorer, à implorer ou à regretter. Nous sommes responsables de la qualité de notre voyage ici-bas. Profitons de cette nouvelle Lune en Bélier pour agir ou réagir, après mûre réflexion, en fonction de la situation et des objectifs à atteindre. Alors, Jupiter au quinconce de la conjonction Soleil/Lune/Uranus, ne sera plus source d’ambiguïté et de questionnement sur les chances de réussite ou les risques d’échec. Jupiter permettra l’évolution et la réussite que nous méritons tous. Allié à Pluton, il produira une forme de renaissance et de régénération dont nous profiterons pour monter en puissance et nous imposer. La solution sera donc dans l’action au cours de cette lunaison, pas dans la contemplation et l’attente. L’action sera le mot-clé, celui qui conduira au succès que je vous souhaite de tout cœur en toute sincérité.

Pour terminer, j’évoquerai l’effet du triangle qui met en conflit Jupiter, Saturne et Neptune ; le triangle de l’insatisfaction… Il faut s’en extraire aussi ! S’extraire des croyances et des peurs qu’elles suscitent. S’extraire de cette alternance entre le pour et le contre qui encourage le “peut-être” aux dépens du “j’en suis sûr”. Jupiter et Neptune favorisent la propagation des dogmes religieux ou pseudo-religieux. Les idéologies sont source d’inspiration délirante et d’incitation aux pires exactions. Saturne, au pendant de l’opposition Jupiter/Neptune, joue le rôle d’arbitre. Il représente la réalité, pas le rêve fugace ou les idées sans fondement solide. Saturne, c’est la voix de la sagesse, celle qui nous permet de prendre du recul, de réfléchir et d’éviter les erreurs et leurs conséquences plus ou moins désastreuses. Si le Bélier cherche à nous rendre impulsifs, au cours de cette lunaison tournons-nous vers Saturne et l’expérience bienfaisante qu’il représente, au lieu de le craindre comme on craint un maître intransigeant, mais finalement bienveillant.

Pour qu’elle soit réussie, nous devrons accorder toutes ces énergies pour qu’elles deviennent des alliées, pas des ennemies. Si vous souhaitez plus d’information par rapport à votre propre thème, selon votre projet ou votre situation, n’hésitez pas à me contacter en cliquant ICI. Je suis également à votre disposition pour des analyses approfondies, telle que celle des transits autour de votre thème natal pour les mois et années à venir, ou celle de votre Révolution Solaire.

N’oubliez pas un important séminaire prévu le 1er mai. Je sais, c’est la fête du travail ;) mais si vous souhaitez découvrir, confirmer ou affirmer les meilleurs aspects de votre thème astral aux dépens de ceux qui se mettent en travers de votre route depuis trop longtemps, venez passer une journée à Agde. Vous en sortirez avec une nouvelle et meilleure vision de vous-même au service d’une réussite plus complète et d’une joie de vivre plus constante.

Je profite de cet article pour vous rappeler l’aventure australienne, un séjour particulièrement intéressant à l’autre bout du monde. J’aime ce pays et j’ai vraiment envie de vous le faire découvrir. Consultez la brochure et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des attentes particulières. Je vous répondrai par retour d’email. Toutes les personnes qui participeront auront un lien subtil entre elles. Nous l’avons constaté à chaque fois, depuis l’an 2000 année du premier séjour astro-tourisme en Australie. C’est pourquoi chacun de ces séminaires fut si agréable et passionnant. Profitez-en cette année pour passer le 14 juillet sous les tropiques, mais sans la chaleur torride de l’été…

Je vous souhaite une agréable et fructueuse lunaison. N’oubliez pas les vœux de la Lune !

© Roland Legrand - 6 avril 2016