Wednesday, April 13, 2016

L'astrologie au service du développement personnel


Le 1er mai je propose un séminaire d’astrologie à Agde. Le sujet est dans le titre de cet article. L’astrologie, il me semble, est trop utilisée pour décrire la personnalité et l’avenir, avec un regard sur le passé, avec une approche encore très déterministe pour être vraiment utile en termes de développement personnel. Que veut dire “développement personnel” si ce n’est développer ses qualités et potentialités aux dépens de ses défauts, lacunes ou tares, quels qu’ils soient ? J’entends trop souvent dire au cours des séminaires : “ah! j’ai Saturne ici, Pluton là, Uranus entre les deux, je suis foutu/e !” Dans une société aussi négative que la nôtre, une société où les drames et les catastrophes alimentent les médias avides de scandales et de scoops en tous genres, il est parfois difficile de prendre conscience des potentialités pour le exploiter au mieux en vue de progresser vers les sommets qu’on est venu atteindre ici-bas…



La carte du ciel ci-contre est explicite. C’est ce qu’on pourrait appeler, un thème d’exemple ou “un cas d’école”… Cette personne a d’excellentes capacités de création et de réalisation représentées par les beaux trigones dans son thème, mais elle reste bloquée par ce que représente les carrés et oppositions impliquant la Lune, Jupiter, Saturne, Chiron, Uranus, et Pluton. La Lune et Jupiter en Maison XII montrent l’incidence d’évènements passés pouvant remonter à la période intra-utérine qui continuent de perturber son quotidien et empêchent cette personne de réaliser pleinement sa vie.



Et pourtant, le sommet de sa pyramide, le MC, où se trouvent Saturne et Chiron au trigone de Mercure et Vénus d’un côté et de Neptune de l’autre, sont de puissants atouts pour réussir. Créativité intellectuelle (Mercure et Vénus), intuition (Neptune) et pragmatisme (Saturne) sont pourtant à sa disposition pour réussir. Seulement voilà, au Japon peut-être plus qu’ailleurs, l’influence des codes et des principes de hiérarchie et de respect des traditions, cantonnent souvent les gens dans une logique de vie qui n’a rien à voir avec ce qu’ils aimeraient et pourraient faire s’ils s’en accordaient le “droit”…



Que faut-il faire alors pour se débarrasser des principes acquis par une éducation trop rigide, par des motivations profondes issues de traumatismes trop anciens pour qu’on s’en souvienne ? Faut-il se résigner et continuer tant bien que mal, sans conviction et sans autre espoir “qu’un jour” la chance sourira et la vie deviendra merveilleuse à tout point de vue ? Comme l’on joue au loto sans croire un instant qu’on va gagner, mais en espérant timidement quand même qu’on a une toute petite chance puisque d’autres gagnent, on joue sa vie avec une vision utopique d’un avenir qu’on souhaite meilleur, mais qui rappelle tous les jours qu’il aura plutôt tendance à décevoir…



Le premier élément de réponse réside dans l’idée que c’est une affaire de choix. Quand j’entends dire “ah, mais moi, je n’ai pas le choix, que voulez-vous, c’est comme ça…” Très bien, donc, il n’y a plus d’espoir ? Pourquoi solliciter un conseil si on n’est pas disposé à le suivre puisqu’on a décidé de rester dans les limites qu’on s’est progressivement imposé depuis le début de sa vie ? Par contre, si l’on est disponible au changement d’attitude face aux éléments de la vie, tout devient possible.



Le deuxième élément réside dans la visualisation de l’objectif à atteindre. Sans objectif, sans but, tout voyage devient impossible. Ou bien vous prenez votre voiture et vous roulez au hasard jusqu’à la panne d’essence. Sans aucun but, le chemin de vie devient un chemin de perdition. On marche dans le noir, on avance sans savoir où l’on va, on navigue sans gouvernail et on est baladé par les impondérables et les changements extérieurs sans emprise sur ce qui peut et doit arriver. On est manipulé par un destin, victime de soi-même et des autres, dans un état de survie, en quête de compensations offertes “généreusement” par des marchands de rêves qui proposent des plaisirs éphémères et illusoires…



Lorsque ces deux principes sont acquis, c’est-à-dire compris et acceptés, on peut avancer de façon positive et pragmatique pour tirer parti de ses atouts, pour profiter de la vie qu’on est venu mener sur cette Terre en cessant progressivement de fonctionner par rapport aux influences extérieures. La question est de savoir si l’on souhaite être ce que l’on est ou ce que les autres attendent que l’on soit. Tout le monde répond : “je veux être ce que je suis évidemment !” Mais, qui êtes-vous ? Le savez-vous ? Si je vous demande de vous décrire, allez-vous piocher dans ce que vous entendez de vous depuis toujours ou allez-vous exprimer ce qui réside vraiment “dans le fond de vos tripes” ?



Le but suprême est la liberté d’Être. La route est longue pour la plupart d’entre nous, qui n’atteignent malheureusement pas le sommet de leur “pyramide” avant de quitter cette vie. Le résultat est une réincarnation approximative pour tenter de comprendre en reproduisant des schémas et en s’évertuant une fois de plus à se débarrasser des préjugés, des règles faussement inculquées et des sévices des traumatismes les plus durs et les plus anciens. C’est un cycle infernal d’où il faut absolument sortir vainqueur. La seule façon d’y parvenir est de se prendre en mains et d’assumer un rôle sur le plan humain et, de préférence, celui pour lequel on s’est programmé avant de naître. Je ne suis pas devenu astrologue par coïncidence. L’astrologie est toute ma vie parce qu’elle est ma mission. Je l’ai compris dès les premiers contacts avec cette science magique. Depuis plus de quarante ans je m’évertue à transmettre ce message d’espoir : “soyons positifs et tout devient possible !” C’est ce que je vous propose de découvrir et de comprendre en vue d’une mise en pratique immédiate, au cours de ce séminaire. Mais c’est aussi un message que je délivre dans toutes mes analyses, dans mes écrits, dans mes formations et dans mes consultations. Je vous invite à Agde le 1er mai, fête du travail et du bonheur aussi, “grâce” au muguet, mais grâce à vous-même surtout ! :) Cliquez ICI pour plus de détails au sujet de cette journée.



Je profite de nouveau de cet espace pour vous rappeler l’aventure australienne, un séjour particulièrement intéressant à l’autre bout du monde. J’aime ce pays et j’ai vraiment envie de vous le faire découvrir. Faites-vous plaisir ! Vous ne le regretterez pas. Satisfaction garantie et découverte d’un autre monde assurée. Mon encadrement bienveillant et ma connaissance du terrain sont les meilleurs atouts pour réussir cette aventure à l’autre bout du monde. Cliquez pour consultez la brochure et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des attentes particulières. Je vous répondrai par retour d’email. Toutes les personnes qui participeront auront un lien subtil entre elles. Nous l’avons constaté à chaque fois, depuis l’an 2000 année du premier séjour « astrotourisme » en Australie. C’est pourquoi chacun de ces séminaires fut si agréable et passionnant. Profitez-en cette année pour passer le 14 juillet sous les tropiques, mais sans la chaleur torride de l’été…



© Roland Legrand - 13 avril 2016

No comments: