Monday, May 8, 2017

Welcome to the Machine, Mr. Macron...

Dans un article du 21 février 2017 intitulé “La Cinquième République en mal de vivre” je concluais en écrivant ceci :

Uranus en Bélier agit sur le premier signe du zodiaque, dont la symbolique est reliée à l’idée d’un nouveau départ, d’une initialisation, d’un engagement musclé, d’une action forte. C’est le signe de la jeunesse, du sport, des arts martiaux, du courage, de l’armée, de la guerre et de l’autorité. Le prétendant à la présidence de cette cinquième République en mal de vivre devra-t-il avoir toutes ces « qualités » ? Aura-t-il un tempérament fort et l’énergie d’un vrai leader ? Qui, dans le paysage politique actuel peut revendiquer une telle image ? Je ne sais pas. Une chose est sûre ; si un changement marquant ne survient pas en 2017, si les vieux principes et les vieilles idées l’emportent sur la fougue et l’énergie positive de la jeunesse, alors, nous recommencerons un cycle de trente ans qui finira tristement par ressembler au précédent, après avoir paralysé les perspectives d’avenir qu’Uranus peut permettre de concrétiser grâce à l’énergie « complice » d’un Saturne prêt à « prendre sa retraite et à passer le bâton »…

Monsieur Macron réunit les deux planètes évoquées dans cet article, Saturne et Uranus, qui sont ses maîtres d’Ascendant. La stratégie utilisée depuis le début de la campagne pour évincer les candidats disons “purement Saturniens” ceux de la “vieille garde” et des partis traditionnels, a très bien fonctionné. Le but était de mettre en présence le FN et un candidat plus modéré mais qui incarnerait quand même “le changement” que les français attendent et en lequel ils croient à chaque élection. Du coup, le mouvement “En Marche” (initiales de Emmanuel Macron) a gagné. Enfin, quand on dit “gagner” il faut là aussi être modéré. En effet, gagner le statut de Président n’est pas le garant d’une victoire absolue. Bien que ce soit ce qu’on appelle “la plus haute fonction de l’Etat” elle n’est pas sans difficulté, on le sait. Ce qui attend M. Macron va bien au-delà de ce qu’il a dû gérer pendant la campagne. Tapis dans l’ombre, ses adversaires, ceux-là mêmes qu’il a réussi à évincer, l’attendent pour “se venger”. Comme la Russie ne s’est jamais complètement débarrasser des anciens purs et durs de la “grande URSS”, la France, si attachée à ses traditions, aura du mal à abandonner complètement ceux qui reviendront pour dénoncer et remettre en cause un pouvoir qui leur a été “volé” par des complots qu’ils ne pardonneront jamais…
En effet, bien que Saturne et Uranus forment un beau trigone qui a sans aucun doute favorisé M. Macron (Saturne dans son signe, conjoint à sa Vénus et de son Neptune, au trigone de son Mars en Lion et bientôt au trigone de son Saturne, il faut tenir compte de Pluton qui, au carré des deux autres, met en garde contre les risques de destruction ou d’attentat, sinon contre sa personne, certainement contre sa politique. On assistera donc dans les prochains mois à des révélations plus ou moins scandaleuses, à des conflits sociaux, des grèves et des manifestations, des revendications et des critiques issues des difficultés que rencontrera M. Macron pour honorer les promesses de sa campagne…

Le transit de Mars en Gémeaux durera jusqu’au début du mois de juin. Opposée au Signe de M. Macron, cette planète indique des tensions dues à des attaques diverses. Il est probable qu’on cherchera à lui nuire pour diminuer sa popularité au moment des élections législatives des 11 et 18 juin. A cette époque, Mars transitera en Cancer où il aura rejoint Jupiter dans le thème du Président dès le 5 juin. Je suppose qu’il n’a pas d’astrologue-conseil autour de lui, mais il serait bon de le prévenir pour qu’il fasse preuve de prudence au cours de la première semaine de juin, pour éviter les incidents de parcours, les accidents et les “coups de poignard” d’un dieu de la guerre (Mars) bien déterminé à en découdre avec celui qu’il considère comme un “traitre” auquel il voue une profonde inimitié. Qui est ce “dieu de la guerre”, ce Mars en puissance ? Vous le découvrirez bientôt. Dans un mois tout au plus, peut-être moins… En attendant, souhaitons bon courage à notre nouveau Président, en espérant qu’il ne soit pas trop manipulé par les géants de la finance qui représentent le vrai pouvoir dans une société encore bien trop concernée par les valeurs matérielles et ce qu’elles représentent en termes de confort et de sécurité éphémères bien sûr, puisque la vie sur Terre l’est de toute façon…

Je vous remercie de votre intérêt pour l’astrologie et pour mon travail et je reste à votre disposition pour toute analyse ou réponses à vos questions. N’hésitez pas à me contacter en cliquant ICI pour visiter la page “services” du site de l’école ABLAS et faire votre choix de la prestation qui vous conviendra le mieux.

Par ailleurs, si cette science vous intéresse et que vous souhaitez vous initier ou vous perfectionner, profitez-en, formez-vous à l’astrologie. Vous n’imaginez pas à quel point l’apprentissage et l’usage de cette belle science pourraient changer votre vie.


No comments: