Wednesday, March 28, 2018

Chiron en Bélier, quand le guérisseur devient guerrier…


Le 17 avril vers midi, Chiron fera son entrée en Bélier pour la première fois depuis… 1968… Il entamera ensuite une phase de rétrogradation du 7 juillet au 11 décembre, qui le ramènera en Poissons, puis il repassera plus durablement en Bélier du 18 février 2019 jusqu’en janvier 2027, après une courte intrusion en Taureau en juillet 2026…

L’orbite de Chiron est très particulière. Pour vous donner une idée, ce « résidu de comète » prisonnier des champs d’attraction respectifs de Saturne et d’Uranus, a transité en Vierge de septembre 1993 à mai 1995, soit un an et 5 mois, contre plus de huit ans en Poissons, où il a fait son entrée en avril 2010…

Chiron a été découvert le 1er novembre 1977 par l’astronome Charles Kowal alors qu’il transitait au tout début du Taureau (3°). Il ne fut baptisé par le nom du fameux centaure mythologique qu’en 1979. Son orbite croise celles de Saturne et d’Uranus, comme vous le voyez sur le dessin que j’ai joint à cet article.

En astrologie on associe Chiron au « guérisseur ». Dans la mythologie, c’était un centaure érudit, passionné de médecine. L’histoire raconte qu’il abandonna son immortalité pour cesser de souffrir d’une blessure impossible à guérir. C’est sans pourquoi certains astrologues préfèrent lui attribuer cette notion de « blessure » plutôt que celle de « guérisseur » car, en l’occurrence, il n’a effectivement pas réussi à se guérir. Alors, blessure ou guérisseur ? Allez, disons un peu des deux et on met tout le monde d’accord, ou presque…

Toujours est-il que son entrée en Bélier est un événement en soi, tant il est rare. La précédente occurrence date du 1er avril 1968. Ça ne vous rappelle rien ? En France et ailleurs dans le monde, de très importants événements se sont produits à cette époque. Mai 68 n’était plus très loin ! Y aura-t-il en France, comme l’imaginent certains observateurs, un nouveau mai 68 en 2018 ? Personnellement j’en doute, mais nous verrons…

Notez dans les deux cartes inclues dans cet article que chaque entrée de Chiron en Bélier se produit tout près d’une Nouvelle Lune et d’une Pleine Lune. C’est également le cas des deux entrées d’Uranus en Taureau en mai 2018 et mars 2019. Ça cache quelque chose, non ? Non, ce n’est probablement que des « coïncidences ». Toujours est-il que l’entrée de Chiron en Bélier agira sur les natifs de ce signe pendant huit ans ! Il va falloir qu’ils se préoccupent de leur santé et qu’ils mettent leur énergie positive au service de leur bien-être pour éviter ou traiter les éventuels problèmes qu’ils rencontreront au cours de ces huit années.

Le 17 avril et les quelques jours suivants seront intéressants à suivre du point de vue des événements relégués par les médias. Le Soleil et Uranus conjoints en Bélier et Chiron tout près de Mercure sont des configurations porteuses d’énergie combative. Mars, maître du Bélier, sera en Capricorne, conjoint à Saturne et à la Lune Noire, en dissonance avec le signe dont il est maître. Sûr que si des manifestations sont organisées entre le 17 et le 20 avril, elles risquent d’être source d’incidents divers et de dérapages. Le feu aux poudres ? Peut-être bien, oui, je le pense. 

Nous devrons « faire avec » l’influence de Mars en Capricorne jusqu’au 17 mai. Ces derniers temps, on a constaté à quel point la jeunesse se heurtait de façon musclée à l’autorité en place. Des actes isolés et des actions de groupes plus ou moins radicaux ou radicalisés se sont produits. L’entrée de Chiron en Bélier peut-elle produire une blessure ou guérir ce qui a été blessé ? Vu qu’il sera en dissonance avec l’amas en Capricorne, il est probable que Chiron devienne plus « guerrier » que « guérisseur ». Auquel cas, nous devrions assister à une montée en puissance des revendications et une aggravation des heurts entre ceux qui manifesteront leur mécontentement et ceux qui gouvernent ou « commandent… »

Ce qui se produira en avril cette année, aura d’importantes répercussions à partir de février 2019. L’effet « Nouvelle Lune » le 17 avril 2018 confirme l’idée de l’engagement dans l’action ou le combat, suivi un an plus tard par l’effet « Pleine Lune » du 19 février 2019 impliquant une notion de fin de cycle en rapport avec ce qui aura découlé de la première période de transit cette année.

Nous avons tous quelque chose en Bélier. Qu’il s’agisse d’un astre, d’un élément ou d’une Maison. L’énergie du guerrier guérisseur se manifestera donc pour chacun d’entre nous. Il s’agira de savoir comment et pourquoi nous allons « sortir les armes » pour combattre et nous imposer, et/ou le « scalpel » pour opérer et guérir cette blessure dont nous souffrons depuis trop longtemps. Cinquante ans, c’est long !

Je ferai probablement une vidéo sur le sujet avant le 17 avril. N’hésitez pas à vous abonner si mon travail vous intéresse.

En attendant, bonne continuation et à bientôt pour un autre article sur cette page.

© ABLAS astrology – 28 03 2018

No comments: