Tuesday, September 25, 2018

Conjonction Lune-Uranus, la crise de nerfs ?


Le 27 septembre vers midi GMT (14h en France) la Lune passera à la longitude d’Uranus, produisant une conjonction au carré de Mars, du Nœud Sud et de la Lune Noire, une opposition avec Vénus et un quinconce avec le Soleil.

La Lune joue souvent le rôle de “détonateur” lorsqu’elle passe sur un point sensible tel que celui-ci. Uranus peut déclencher une suite d’événements soudains et inattendus. Mars en accentuera la “violence” pendant que la Lune Noire ajoutera une part d’incompréhension qui ne manquera pas d’alimenter le trouble issu d’un Nœud Sud au service des incidents “karmiques”. L’opposition de Vénus mettra l’affectif au service des désaccords, diminuant ainsi la part d’objectivité dont on a tant besoin quand on tente de gérer des situations délicates…

Heureusement, Saturne veille ! Le trigone devrait permettre de mieux gérer les tensions et, si un événement imprévu, soudain et violent se produit, l’énergie de cet astre nous aidera à rester calme et à faire preuve d’objectivité et d’à-propos pour éviter les dérapages et autres incidents désagréables qui en découleraient.
Cela dit, Saturne risque de se sentir bien seul pour assumer cette tâche. Le frein qu’il tentera de mettre sur l’ardeur débordante développée par le “triangle rouge” dessiné sur la carte ci-jointe. L’efficacité de Saturne risque donc d’être limitée à quelques-uns d’entre nous, tels les natifs du premier décan du Capricorne et de la Vierge, par exemple.

Pour les autres, ce ne sera pas si simple. Le quinconce du Soleil indique un potentiel de déstabilisation physique ou physiologique, avec des répercussions psychologiques. D’autant plus que l’astre de lumière forme un carré avec Saturne, produisant blocage et frustration chez les natifs du premier décan de la Balance et du Cancer. Ce qui ne nous plaît pas dans la vie génère souvent des réactions adverses. Même si elles ne sont pas apparentes ou visibles à l’extérieur, elles sont actives intérieurement. Le corps en souffre silencieusement et influe sur le comportement et par extension sur l’efficacité, la patience, la diplomatie et d’autres qualités amoindries par une souffrance invisible.

Notez que la conjonction Mars, Lune Noire, Nœud Sud se produit dans le signe d’Uranus, en Verseau. Le carré qu’elle forme avec cette planète agit fortement depuis l’entrée de Mars dans ce signe, le 11 septembre (date symbolique…). Cette dissonance attise les tensions et produit des explosions, des courts-circuits, des clashs et toutes sortes de perturbations météorologiques, informatiques, aéronautiques et psychologiques.

Soyons donc tous très vigilants demain et après-demain. Dès l’entrée de la Lune en Taureau, à 7h17 GMT, la pression va monter dans la machine terrestre. Nous serons tous affectés, à différents niveaux, selon notre état général et la teneur de notre thème astral. La Lune continuera d’agir en Taureau pendant deux jours et demi. De moins en moins au fur et à mesure qu’elle progressera dans ce signe et qu’elle s’éloignera d’Uranus. La charge électromagnétique ou électrochimique produite par le père de Vénus (Uranus) sera à l’origine de mémorables crises de nerfs chez certains d’entre nous :) Alors, attention aux dégâts que peut causer la colère quand elle surgit et qu’elle met au placard notre capacité de gestion de nos réactions.

S’il vous arrive quelque chose d’intéressant, d’anecdotique ou même d’étonnant au moment de cette conjonction Lune/Uranus, faites m’en part par email roland@ablas-astrology.com et je me ferai un plaisir de publier votre histoire sur ce site comme exemple de ce que la Lune peut déclencher quand elle rejoint des configurations comme celles dont il est question dans cet article.

En tout cas, bon courage et quoi qu’il arrive, prenez soin de vous !

© Roland Legrand - 26 septembre 2018 - ABLAS ASTROLOGY


No comments: